Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 20 février 2018
Bad History Month
Dead And Loving It : An Introductory Exploration Of Pessimysticism – LP
Exploding In Sound records 2017

N'étant pas familier avec ce groupe, j'ai eu du mal à comprendre s'il se nommait bien Bad History >>
publié le 19 février 2018
Converge
The Dusk In Us – LP
Deathwish/Epitaph records 2017


Converge n'était pas venu mettre sa zone ici depuis 2006 et l'album No Heroes. Oui, les héros n'étaient plus. Fatigués, usés, morts. Les deux >>
publié le 17 février 2018
Sheik Anorak
North Star - CD
Gaffer/Araki records 2017

L'étoile du nord, c'est un lyonnais expatrié à Göteborg en Suède, celle aussi qui permet de retrouver sa route lorsque les repères sont >>
publié le 14 février 2018
Boss Hog
Brood X - LP
Bronze Rat records 2017

J'attendais rien de spécial d'un nouvel album de Boss Hog. Tellement rien que j'avais décidé de fièrement l'ignorer, le zapper à jamais comme >>
publié le 13 février 2018
Golden Torso
Gender Fluids - LP
Bellyache records 2017

Golden Torso car effectivement, à part le batteur plus freluquet, les trois gaillards de devant possèdent de somptueux torses (tatoués) >>
publié le 12 février 2018
Monotrope
Unifying Receiver – LP
New Atlantis records 2017

Un groupe de vétérans éparpillés aux quatre coins des États-Unis se retrouvent à faire du noise-rock instrumental. Dit comme ça, c'est pas >>
publié le 10 février 2018
Morse
Pathetic Mankind – CD
Head records 2017

Le second appel du Morse. A la lumière de Pathetic Mankind, Beliefs Destroyer en 2013 apparaît comme un premier album sur lequel le groupe de >>
Veda
Preface – CDEP
Self-released 2017

Il n'est pas question de sanskrit archaïque et de tradition hindoue avec Veda mais d'un nouveau projet belge. Dominique Van Cappellen-Waldock >>
publié le 08 février 2018
Get Your Gun
Doubt Is My Rope Back To You - LP
Empty Tape records 2017

Get Your Gun recharge. Et la balle ne provoque pas semblables ravages que le précédent tir The Worrying Kind. Elle tergiverse, prend son >>
publié le 06 février 2018
Twenty-One Crows
Workhouse Blues – LP
Endless records 2017

Deux disques en 2017 pour Twenty-One Crows, c'est quasi miraculeux. Après le récent deux titres Attrition, les vingt-et-un corbeaux >>
publié le 01 février 2018

Milkilo
Atlas - CD
Vox Project/Wooaaargh/Dullest/Atypeek Music/ Nooirax Producciones 2017

Milkilo, quand on décide d'appeler son album Atlas, c'est un minimum pour soutenir tout le poids >>

publié le 31 janvier 2018

Zea
Moarn Gean Ik Dea - LP
Makkum/Subroutine records 2017

Sixième album pour Zea, alias Arnold de Boer, chanteur également de The Ex. Un nouveau disque montrant un visage différent du bonhomme. >>

King Champion Sounds
Fool Throttle/Debbie One Day 7''
Tractor Notown records 2017

Alors que le groupe hollandais s'apprête à sortir cette année un nouvel album, retour sur un single publié en février 2017. C'est qu'on aurait >>
publié le 29 janvier 2018
Sumshapes
Cabin Biscuits – LP
Gruff Wit/Red Wig/Et Mon Cul C'est Du Tofu ? 2017

Sumshapes nous oblige à regarder en arrière, au tout début des années 90. Ali Begbie, Jer Reid et Richie Dempsey évoluaient tous les trois >>
publié le 27 janvier 2018
Tropical Trash/Brutal Birthday
split 7''
Maple Death records 2017

Les noms des groupes n'annoncent pas de la guimauve et de la guimauve, on n'aura pas. Les Américains de Tropical Trash ne sont pas
>>
publié le 26 janvier 2018
No Sister
The Second Floor – LP
self-released records 2017
s/t
– LP
self-released records 2016

Réglons tout de suite le sort de l'ombre rôdant dans les parages du groupe australien No Sister, l'ombre de New-yorkais dont un titre d'album était Sister, les dénommés Sonic Youth. Oui, l'influence est prégnante, on ne peut la nier, le jeu des deux guitares s'en inspire, le parfum est dans l'air. Une fois le constat fait, il est pourtant tout à
>>
publié le 24 janvier 2018
Le Belve
Raise – CD
Self-released 2017

Il existe de multiples manières de jouer de la musique à deux. Le Belve, de son Italie natale, creuse sa propre voie sans vraiment la
>>
Inutili/Hallelujah!
Defects/We Don't Play - Split 10''
Aagoo/In The Shit records 2017

L'Italie à l'honneur avec un split entre Inutili, un groupe de la région des Abruzzes (Teramo) et Hallelujah!, dans le nord-est du pays.
>>
publié le 23 janvier 2018
Facteur Cheval
Adieu L'Organique - LP+CD
Humpty Dumpty records 2017

La défaite est interdite aux particules immortelles. Les chats survivent aux appartements surchauffés. Et le Facteur Cheval. Il ne s'agit pas de
>>
publié le 22 janvier 2018
publié le 19 janvier 2018
Bind Torture Kill
Viscères - LP
Wooaaargh/Troffea/Hell-J records 2018

Le retour des poètes de Bind Torture Kill. Le trio qui gravite autour de Lyon nous avait implacablement Condamné. Ils reviennent nous mettre les
>>
publié le 18 janvier 2018
Le Cercle Des Mallissimalistes
Faustina M. Todesco-I tre angoli del continente LP
Les Potagers Natures/Kythibong/Et Mon Cul C’est Du Tofu/La République des Granges records 2017

Ville bombardée, paysage dévasté, filtre rouge sang, le nouvel album du Cercle Des
>>
publié le 16 janvier 2018
Meatwound
Trash Apparatus 7''
Dead Tank/Financial Ruin records 2017

Il faut toujours mettre du Meatwound dans sa vie. C'est plein de protéines, ça fortifie la circulation du sang et le poil devient plus luisant.
>>
publié le 15 janvier 2018
His Electro Blue Voice
Mental Hoop - LP
Maple Death records 2017

Second album pour His Electro Blue Voice qui n'avait pas publié d'album depuis 2013 avec Ruthless Sperm sur Sub Pop. Un disque qui ne
>>
publié le 14 janvier 2018
publié le 12 janvier 2018
Gewalt
Tier/So Geht Die Geschichte 7''
In A Car/Fidel Bastro records 2017
Gewalt/Ofen 8
Split 7''
All Rock'nRoll Speeds Up/Kant records 2017

Difficile de suivre le rythme de Gewalt. Le trio allemand sort single sur single. Quatre rien que pour 2017. On a réussi à en chopper deux au passage. Et après leur tout premier single en 2016, il aurait été dommage d'abandonner devant l'adversité. Bref rappel des faits : Gewalt, c'est une formation guitare/voix-guitare-basse-boite à rythmes, tout le monde sur la même ligne, prêt
>>
publié le 11 janvier 2018
Thank
Sexghost Hellscape – Tape
Cruel Nature records 2017

Leeds est une ville engendrant une pelletée de bons groupes avec Blacklisters en tête de gondole. Il semble qu'il va falloir ajouter Thank à la liste.
>>
publié le 10 janvier 2018
Negative Space
Gestalt - LP
Always Restrictions/Drunken Sailor records 2017

Premier album pour les Londoniens de Negative Space dont le précédent single avait particulièrement séduit. L'étiquette
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 20/02/2018
<18|02|2018>
Bad Aura mais très bonnes ondes. Un groupe noise surgissant des brumes écossaises, Glasgow pour être précis, avec un premier enregistrement dérangeant, vicieux, vrillant délicieusement les tympans et drôlement addictif. Pas le genre de noise-rock rencontré à tous les coins de rue. Surveillez bien ce groupe quand il sortira son premier disque.



The Art of Losing (+)
Boss Hog
Cold Hands - LP
Amphetamine Reptile recods 1990
Action Box - 2x7''

Amphetamine Reptile recods 1991
[publié le 18 février 2018]



Pour le premier véritable album de Boss Hog, Cristina Martinez se présente toujours nue sur la pochette mais dans une version beaucoup plus sage que sur Drinkin', Lechin', & Lyin'. Cela n'empêche pas Cold Hands de réchauffer les coeurs et tout le reste. Avec un membre en plus s'inscrivant à The Boss Hog All-stars, le dénommé Pete Shore, bassiste d'Unsane et qui a même une chanson à son nom sur Cold Hands, et deux invités de luxe, Santiago Durango (Big Black) et Kurt Hoffman (They Might Be Giants), le couple Martinez-Spencer et leur bande malmènent une nouvelle fois le rock'n'roll dans les grandes largeurs. De façon parfois erratique avec des titres, des rythmes qui donnent l'impression de se casser la gueule (un comble quand vous avez la section rythmique d'Unsane à l'époque), une guitare qui flagelle les grilles d'accords, pourrit le blues de l'intérieur et des compos qui n'ont rien à foutre des règles. Mais quand tout se petit monde se déchaîne ensemble, ça donne également des titres ravageurs, un grand sens du rock avec plein de crasse autour, entre et à l'intérieur de morceaux s'apparentant dans l'ensemble à un crachat jeté à la tronche mais avec le sourire.

:: download cold hands LP

info : 33 rpm. The Boss Hog All-stars : Cristina, Jonathan Spencer, Kurt Wolf, Pete Shore, Charlie Ondras, Jerry Teel. Guest stars : Santiago Durango & Kurt Hoffman. All songs recored (sic) con Ed Bair & Peter Arsenault at Soundscape, N.Y.C. 1990 (except Red Bull recorded & mixed in Chicago with Steve), mixed con Ed & Peter at Bair Tracks, N.Y.C. 1990. Photographs by Michael Lavine.





En supplément, le double 45 tours Action Box. Quatre inédits dont deux, Big Fish et Bunny Fly, enregistrés à Londres pour la BBC et John Peel. Pour cette version de Boss Hog dont Cristina Martinez et Jon Spencer resteront les seuls membres constants, Jerry Teel s'est cassé et a été remplacé par Jens Jurgensen, un autre membre de Loudspeaker comme Kurt Wolf. Deux morceaux solides pendant lesquels Boss Hog ne tergiverse pas, n'édulcore pas son rock'n'roll-blues-noise. Sur l'autre single, la face C parle de Black Throat et la face D est Not Guilty. Black Throat est une reprise d'une musique d'un film porno des réalisateurs connus dans le milieu sous le nom de The Dark Bros. Clint Ruin, alias Foetus, alias Jim Thirlwell et Bob Bert (Sonic Youth et Bewitched) sont les guest stars de ce titre. Ce morceau s'est également retrouvé par la suite sur un split 7'' avec Cows en 1995 intitulé fort justement Porn vol.4 et aussi sur la compilation Screwed : Original Motion Picture Soundtrack en 96, toujours sur Amphetamine Reptile, la bande-son d'un documentaire sur le milieu de la pornographie avec également au générique d'autres pointures comme Hammerhead, Mudhoney et Melvins. Pour la pochette, une tentative de reproduction d'une boite de préservatifs achetée lors d'une tournée en Allemagne et sur laquelle était marqué Action Box. Même quand ne figure pas de Cristina nue sur la pochette, il est toujours question de sexe avec Boss Hog. Et de rock'n'roll chaud bouillant.

:: download action box 7''s

info : 45 rpm.
The Boss Hog All-stars : Cristina, Jonathan Spencer, Charlie Ondras, Kurt Wolf & Jens Jurgensen. Guest stars on Black Throat : Clint Ruin, Bob Bert & DJ David Cream of Wheat. Big Fish & Bunny Fly recorded at Maida Vale Studio 3, London. BBC Producer : Dale Griffin. Sound engineers : S. Askew & D. McCarthy. Broadcast 30 march 1991. Released by arrangment with BBC enterprises LTD. Black Throat & Not Guilty recorded at Bair Tracks, N.Y.C. Special Black Throat mix by Clint Ruin.

 
Boss Hog
Drinkin', Lechin', & Lyin - 12''
Amphetamine Reptile recods 1989

[publié le 14 février 2018]



En ce jour de St Valentin, il fallait un disque symbolisant à merveille l'amour. La pochette du premier disque de Boss Hog semble parfaitement approprié. La chanteuse de Boss Hog Cristina Martinez porte superbement les cuissardes et les gants de cuir. Les couples vont pouvoir se former. Pour la piste de danse, une musique sensuelle et sauvage, le blues-punk sale et revêche de Drinkin', Lechin', & Lyin'. Né des cendres de Pussy Galore dans lequel jouaient Cristina Martinez et Jon Spencer, Boss Hog était une sorte de super groupe avec également Charlie Ondras, batteur d'Unsane avant une overdose fatale, Kurt Wolf qui a aussi fréquenté le couple Martinez-Spencer au sein de Pussy Galore et puis a fait le guitariste chez Loudspeaker à la même époque. Quant au bassiste Jerry Teel, il a joué par a suite avec Chrome Cranks et Bewitched.
Six titres, vingt minutes, Albini aux manettes pour extraire toute la quintessence des riffs bouillants et hirsutes de Spencer et donner du poids à la robuste section rythmique. Ce premier enregistrement déboulait comme un sauvageon dans le paysage, entre le garage-rock décérébré de Pussy Galore et une attaque noise-rock cradingue plus acérée, entre des dérapages noise incontrôlés et des rythmiques obstinées et martelantes (Dandelion), une guitare libre de partir en couille quand elle veut, une basse qui vibre de partout et les chants/cris/râles de Spencer et Martinez pour vous asticoter. Six titres furieusement jouissifs, sans limite ni contrainte, juste foutre un maximum de bordel avec un maximum de plaisir et un putain de sens du rock'n'roll qui ne s'apprend pas dans les livres.
Amphetamine Reptile a repressé ce disque en 2016 avec Martinez toujours à poil mais en dessin et non plus en photo. A sa place, je porterais plainte vu comment elle n'est pas à son avantage. Rien ne vaut l'original. Aussi bien pour l'enveloppe que pour le contenu. Hautement inflammable à tout point de vue.

:: download drinkin lechin & lyin 12''

info : 33 rpm. The Boss Hog all-stars : Cristina, Jonathan Spencer, Kurt Wolf, Jerry Teel & Charlie Ondras. Recorded with Steve at his home in Chicago. All nudie pix by Hip Rock Photog Michael Lavine.

 
Dawson
Romping Egos ! 7''
Gruff Wit recods 1990
Small Eared Rank Outsider Earth Summit EP 7''

Project-A-Bomb/Gruff Wit recods 1994
[publié le 06 février 2018]



En cadeau bonus des trois albums des Écossais de Dawson, deux singles publiés au tout début et à la toute fin de leur discographie. Leur premier disque était le single Romping Egos ! sur leur propre label Gruff Wit records en 1990. Richie Dempsey n'était pas encore leur batteur mais celui des Stretchheads. Tom Thomson était le préposé aux fûts et il était du même bois frénétique que Dempsey. Quatre titres où les influences de leurs compatriotes de Fire Engines et Bogshed pouvaient encore se faire sentir, notamment dans les sonorités coupantes de la guitare. Biceps en titre phare n'en manque pas tout comme de nerf irradiant chaque millimètre carré de ce disque. Et de folie aussi, la même qui s'emparera de leur premier album Barf Market. Un premier disque qui n'est pas un galop d'essai mais une belle grosse ruade déglinguée et originale.

:: download romping egos 7''

info : 45 rpm, 1 insert with lyrics. Record : Tower Studio Apr 89. Engineered/Mixed : Craig + Calum. All tracks : Begbie, Reid, Thomson. Sleeve : Ben. Dawson are : Ali, Jer, Tom. Came o roles : Andy, Ian, Ritchie.





Le dernier enregistrement de Dawson est le single Small Eared Rank Outsider Earth Summit conjointement sorti sur le label américain Project-A-Bomb et toujours Gruff Wit en 1994. A la fin de leur carrière, Dawson sont quatre avec encore un nouveau venu (Brycey) par rapport au dernier album Terminal Island. Deux titres qui sont ce que Dawson a fait de plus copieux. Et sans doute de meilleur. Six minutes de moyenne pour les deux titres. Dawson n'a plus peur des longs développements, de transporter les convulsions au-delà de deux minutes leur apportant du même coup une longueur en bouche très appétissante. Les pièges rythmiques, les changements prennent du relief. Les contrastes plus marqués permettent de prendre de nouveaux repères. Et avec toujours ce vent de frénésie persistant, cette guitare comme un fil de barbelé, Infamous Toughies, Infinite Toffees et Whistle Shunt Symmetry sont deux compos enthousiasmantes. Il manque à l'appel un split single avec les Japonais de Ruins sorti en 1993 (HG Fact/Gruff Wit) qui comporte deux inédits de Dawson mais vous avez là déjà grandement matière pour faire connaissance ou vous rappeler ce groupe iconoclaste qui franchement n'a pas mal vieilli du tout.

:: download small eared 7''

info : 33 rpm, 1 insert with lyrics. Recorded, mixed (and mostly written) at Stuff House studios 18.4.94. Engineered with incredible patience by Richie Dempsey. Dawson : Ali, Brycey, Jer, Robbie. Front cover photo by Alexandr Rodcenko, 1932. Lyrical inspiration : Dick Gughan, E.E. Cummings, Neil Bateman.

 

Dawson
Terminal Island - LP
Gruff Wit/Trottel recods 1994

[publié le 05 février 2018]



La vieillie rombière anglaise sur la pochette fait peur contrairement à Dawson.
La musique des Écossais est de moins en moins sauvage, elle se discipline. On mesure tout le parcours depuis le 1er album Barf Market en terme d'écriture et d'enregistrement. Dawson n'est plus un jeune chien fou ruant dans les brancards mais pas de panique. Terminal Island propose toujours du punk-noise convulsif, urgent, vivifiant, névrotique, plein de changements de direction, plein de vie que ne renierait pas nos bordelais de Api Uiz mais avec aussi plus de respirations, de clarté et des échanges entre instruments qu'il est permis de comprendre. Et à la différence de l'album précédent, point de morceaux bizarres et décalés, sauf le dernier qui s'amuse avec des samples et Unrepentant Abolishionists Rant donnant l'impression de partir dans le grand n'importe quoi mais se révélant au final un instrumental assez long, barré et fort réjouissant. Dawson avait pourtant toutes les raisons de mettre encore plus de bordel dans sa musique avec l'arrivée d'un quatrième membre alors que le batteur Richie Dempsey avait été remplacé. Mais Dawson est devenu grand et Terminal Island est l'album où tout se met parfaitement en place, le résumé idéal de leur originalité et un superbe chant du cygne.

:: download Terminal Island LP

info : 33 rpm, 2 inserts with 30 pages booklet. Dawson are four : Ali, Craig, Jer, and Robbie. Percussion and jam jars - Jason. Bulgarian Pipes - Will. Recorded at Apollo June '93. Engineered by Ritchie. All songs by J. Reid. Pay no more than five pounds.




>> next