Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 27 juillet 2017
Bummer/Pinko
Split LP
High Dive 2017

Il est facile de comprendre pourquoi ces deux groupes sont devenus potes et partagent un disque. Bummer et Pinko ont une vision
>>
publié le 26 juillet 2017
UK Gold
s/t 7''
Self-released 2017

Ne vous fier pas au nom du groupe. UK Gold ne vient pas d’Angleterre mais d'or, il pourrait le devenir. UK Gold est originaire d'Olympia, de
>>
publié le 24 juillet 2017
Théorème
L'Appel Du Midi À Midi Pile – LP
Bruit Direct Disques 2016

Il y a quelque chose de vraiment rigolo d’écrit au verso de la pochette de L'Appel du Midi à Midi Pile : « ce disque n’est aucune France ». Moi ça
>>
publié le 12 juillet 2017
New Tongues
Dark/Light – 12''
Expert Work 2017
New Tongues/Mad Anthony
Split 7''
Expert Work 2017

We speak in new tongues because old mouths never come clean. Cette phrase qui se trouve à l'intérieur du journal de huit pages de Dark/Light ne signifie pas que New Tongues fait souffler un vent d'originalité totalement ébouriffant. Cependant, leur approche du noise-rock est tellement bien foutue qu'une grosse bourrasque de fraîcheur s'abat
>>
publié le 11 juillet 2017
Twenty-One Crows
Attrition – 8''
Endless records 2017

Twenty-One Crows se fait beaucoup trop rare. C'est toujours un plaisir de les retrouver mais trois disques en dix ans, ça ne frôle pas l'overdose >>
publié le 07 juillet 2017
publié le 06 juillet 2017
Hey Colossus
The Guillotine – LP
Rocket Recordings 2017

Le grand retour de Hey Colossus. The Guillotine est le onzième ou douzième album du groupe mais il s’agit surtout du troisième depuis que les
>>
publié le 05 juillet 2017
Hepa-Titus/Teenage Larvae
Omega Pig – 3xLPs
Rock Is Hell 2017

Omega Pig commence par un rire. Un bon gros rire à gorge déployée. Les rires d'un certain Miles Dougal. Qui n'arrête pas de rire. Qui n'en peut plus
>>
publié le 04 juillet 2017
Batpiss
Rest In Piss – LP
Poison City 2017
Biomass – LP
Poison City 2015

Ce groupe n'est pas qu'une histoire d'urine malgré les apparences trompeuses. Batpiss et leur nouveau troisième album Rest In Piss est une douche dorée d'un gros jus rock particulièrement bouillonnant et jouissif. L'histoire d'un trio Australien (Melbourne) dont on prend le train en marche alors qu'il a débuté en 2013 avec Nuclear Winter sorti sur Every
>>
publié le 03 juillet 2017
E
Foundations/Trials – Cassette
100% Breakfast 2016

Cette cassette aurait très bien pu passer inaperçue sauf qu'il s'agit du groupe E et de Thalia Zedek. Et ça, ça ne peut décemment pas se rater. Auteur d'un fantastique premier album, le trio de Boston a sorti à l'automne dernier leurs travaux de jeunesse. Foundations pour acte fondateur. A l'époque,
>>
publié le 30 juin 2017
T-Tops
Face Of Depression 7''
Self-released 2017

Je viens de comprendre ce que signifie T-Tops. Cela désigne des bagnoles avec un toit en forme de T. Comme sur la pochette. Merci l'image.
>>
publié le 28 juin 2017
Sida
s/t – LP
Et Mon Cul C’est Du Tofu ?/Le Turc Mécanique/ Population 2017

C’est pas difficile : la première fois que j’ai vu Sida en concert, je n’ai pas pu faire autrement que de détester ce groupe. Avec au moins autant
>>
publié le 27 juin 2017
Christian Fitness
I Am Scared Of Everything That Isn't Me – CD
Prescriptions records 2014
Love Letters In The Age Of Steam – CD
Prescriptions records 2015
This Taco Is Not Correct – CD
Prescriptions records 2016
Slap Bass Hunks – CD
Prescriptions records 2017

Étant d'un naturel curieux, je me suis d'abord demandé ce que pouvait bien signifier Christian Fitness. Parce que dans ma paroisse, les deux mots chrétien et fitness sont très rarement associés. J'ai des images de vieux qui font des crunch inversés et du gainage costal avant la messe qui ne collent pas vraiment avec l'idée que je me fais de l'église. Et pourtant, c'est de ça qu'il s'agit. Techniquement, ça ne se passe pas dans le choeur des églises, ni dans le presbytère mais dans des communautés qui ont autant envie de se faire suer le corps que de se muscler l'âme. Ou si tu as envie de te mettre au sport mais que tu es du genre à toujours remettre ça au lendemain, Dieu peut venir à ton secours pour t'aider à te durcir le fessier.
>>
publié le 26 juin 2017
Total Victory
English Martyrs – LP
Kerviniou/Specific 2017

Il flotte sur le nouvel album de Total Victory un parfum de mélancolie et de désillusion jamais ressenti auparavant. Pas à ce point.
>>
publié le 25 juin 2017
Rash
Midnight Crooner 7''
Hawthorne Street/IFB records 2017

Tornade en vue. De la part d'un groupe venant de la cité des vents, rien d'étonnant. Chicago a enfanté un nouveau groupe qui décoiffe
>>
publié le 24 juin 2017
UT
- CD
Taxi Driver/Marsiglia 2017

Retour des Italiens de Ut avec dans la besace un deuxième album qui la joue grecque. Le nom de leur deuxième album se dit Delta Gamma Epsilon >>
publié le 22 juin 2017
Action Beat + G.W. Sok
The World Is Fucked But I Feel Fine – LP
Psych.KG records 2017


Ce n'était donc pas le projet d'un seul disque. Le collectif anglais Action Beat en remet une couche avec notre hollandais préféré G.W. Sok. On >>
publié le 21 juin 2017
No Balls
More Is More – LP
8mm records 2017

Sept ans que No Balls n'avait pas sorti de disques. En vinyle uniquement. Parce que les Suédois sont loin d'être restés inactifs depuis 2010. Un
>>
publié le 20 juin 2017
USA/Mexico
Laredo – LP
Riot Season 2017

Avec Craig Clouse (Todd/Shit And Shine) à la guitare, Nate Cross (When Dinosaurs Ruled The Earth) à la basse et King Coffey, batteur
>>
publié le 19 juin 2017
Behavior
Bitter Bitter – LP
Iron Lung 2017

La première expérience avec Behavior n'avait pas été concluante. N'écoutant que notre courage, l'expérience est à nouveau tentée avec
>>
publié le 18 juin 2017
Housewives/Massicot
Split 7''
Blank Editions/Et Mon Cul C’est Du Tofu ?/Hands In The Dark/Harbinger Sound/Red Wig records 2017

Sur le papier ce split single a tout du miracle puisqu’il réunit deux groupes particulièrement
>>
Oxbow
Thin Black Duke – LP
Hydra Head 2017

C'était écrit dans les gênes d'Oxbow. La suite logique de The Narcotic Story et d'une discographie entamée en 1989. Un album encore plus
>>
publié le 17 juin 2017
Brainbombs
Inferno - LP+7''
Skrammel 2017

L’annonce aussi soudaine qu’inattendue d’un nouveau Brainbombs avait de quoi surprendre son monde, tant les Suédois nous avait >>
publié le 14 juin 2017
Buzzøøko
Giza – LP
Retrovox 2017

L'Italie a toujours été un très bon pourvoyeur de groupes noise-rock s'inspirant de la scène de Chicago, Jesus Lizard en tête, forcément.
>>
publié le 13 juin 2017
Jim And The French Vanilla
Afraid Of The House – LP
Dirtnap 2017

Les incorrigibles frères Blaha. Ils ont beau se cacher sous différents patronymes, ils sont à chaque fois démasqués. A croire qu'ils ont des
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 27/07/2017
<27|07|2017>
P&F ne vous laissera pas tout l'été sans danser ou sans prendre du bon temps par tous les moyens qui vous font plaisir. Demander aux Suédois de Viagra Boys. Toujours aussi irrésistible. A bientôt !




The Art of Losing (+)
Shorty
Thumb Days - LP
Gasoline Boost records 1993
Fresh Breath - 10''
Skin Graft records 1994
[publié le 10 juillet 2017]







Pour être en total raccord avec la Oldies consacrée à Shorty et veiller à un alignement parfait des astres, place maintenant au téléchargement de cet incontournable de toutes discothèques qui se respectent, le dénommé et pyramidale Thumb Days. C'est le seul album du groupe de Chicago mais il n'a pas fini de hanter nos nuits grouillantes de bestioles. Et comme le souci de l'exhaustivité être notre obsession, Fresh Breath est également offert à votre sagacité, ainsi Shorty n'aura presque plus de secret pour vous. Et plus du tout si vous lisez le reste de l'histoire sur la page suivante.

:: download thumb days LP
:: download fresh breath 10''

info LP : 33 rpm, printed inner sleeve with lyrics. Recorded & robbed at CRC sometime mid-November. Mixed over on Francisco Ave. (later that week). Al, Luke, Todd & Mark played many of the instruments on this. Cover photo : Nicole Faunt. Crumb-Elbow-Stew- Bum Graphics. Kooker & the Boy courtesy of Shippy Artwork.
info 10'' : 45 rpm, 1 insert. Recorded in Chicago 1-25 & 1-26-94. All songs written on either a sunday or a wednesday. Cover/mint/CD artwork : Kurt Kiesel. Black & white artwork/titles by Mark Shippy, courtesy ©1994 SHIPPYDROME enterprises.






 
Arab On Radar
Rough Day At The Orifice - LP
Oppoppop records 1998
[publié le 05 juillet 2017]



Dès 1998, Arab On Radar offre une suite à Queen Hygiene II. Le titre sent toujours un romantisme exacerbé avec Rough Day At The Orifice. Par contre, l'enregistrement est confié aux bons soins de Weasel Walter (The Flying Luttenbachers, Cellular Chaos) qui, en vieux fan de no-wave et autres absurdités musicales, ne rate pas l'occasion de rajouter du bordel dans les gênes d'Arab On Radar. Le groupe de Providence évolue toujours à cinq avec la bassiste Anita Spooner. Le batteur gagne en groove intrépide. Les deux guitaristes sont totalement autistes. Le chanteur continue de balancer ses insanités et évoque beaucoup la vie de sa mère. De sa soeur aussi. Cet album ne fait qu'un avec le premier, il est du même latex visqueux, humide et turgescent. A tel point que Three One G records les a regroupés tous les deux en 2003 sur un seul CD.
Après ce deuxième album, la bassiste quitte son poste. Arab On Radar continue à quatre (et sans basse) et signera deux autres albums pour Skin Graft records, Soak The Saddle en 2000 et Yahweh Or The Highway en 2001 ainsi que plusieurs (split) singles dont un en 2016 (alors que le groupe est mort depuis longtemps et s'est réincarné successivement en The Chinese Stars et Doomsday Student), The Yahweh Or The Highway Session, qui sent l'arnaque. En effet, les deux titres figuraient déjà sur un split 7'' avec The Locust publié en 2000 sur GSL records. Le réemballage luxueux de Skin Graft en 2016 ne justifiait aucunement le prix prohibitif auquel ce single a été vendu. Tout comme le prix des deux premiers albums d'Arab On Radar devenus quasi introuvables en vinyle.

:: download rough day at the orifice LP

info : 33 rpm, 1 silkscreened insert poster with lyrics. Made with Weasel Walter during July 26-31, 1998. Package : Fort Thunder.

 
Arab On Radar
Queen Hygiene II - LP
Herapin records 1997
[publié le 29 juin 2017]



Arab On Radar était un groupe de magnifiques demeurés. Une guitare à gauche. Une guitare à droite. Dans le cahier des charges du groupe de Providence, il était expressément mentionné qu'il était formellement interdit de jouer des riffs. Steve Mattos et Jeff Schneider ont scrupuleusement respecté la consigne. Une suite de notes et de bruits qui à force de répétitions, d'absurdités, de stridences hypnotisaient miraculeusement. Trop souvent, on oublie que Arab On Radar se composait au début de cinq membres avec une bassiste, Anita Spooner (Andrea Fiset de son vrai nom), qui a joué sur les deux premiers albums puis a quitté le navire avant la période Skin Graft records. On oublie aussi facilement que ce bon vieux Bob Weston a enregistré Queen Hygiene II car ce disque, comme toute la discographie d'Arab On Radar, était très loin de l'univers de Weston et d'un noise-rock à la Chicago sound. D'ailleurs, Arab On Radar était loin de tout. Un OVNI lubrique et génialement stupide de personnes bizarres qui jouaient chacun leur partition dans son coin comme si leurs camarades de jeu n'existaient pas. De façon totalement incompréhensible, le résultat fonctionnait à merveille. Queen Hygiene II peut même se révéler incroyablement accrocheur alors que tout concourt à ce que vous détestiez cordialement ce groupe. Notamment les paroles de l'attardé chanteur pervers sexuel Eric Paul (Mommy is in the dog house soaking up the piss with cotton balls) et sa voix nasillarde sous hélium qui a oublié de muer. Et pourtant, Queen Hygiene II est irrésistible. La section rythmique donne envie de danser comme un con jusqu'au petit matin. Même quand la musique s'est tue depuis des heures. Queen Hygiene II rend bête, c'est fantastique. Arab On Radar était et est toujours à nul autre pareil. Arab On Radar est devenu une référence. En 1997, il était difficile de le croire.

:: download queen hygiene II LP

info : 33 rpm, 1 silkscreened insert poster with lyrics. Vocals : William Tell. Guitar left : Dr Stephen. Guitar right : Man Labor. Bass : Anita Spooner. Drums : Carcrash. Recorded by Bob Weston at Sound Station Seven Providence RI January 3, 4, 5 1997. Art concept and production : Fort Thunder.

 
Oxbow
Let Me Be A Woman - CD
Brinkman/Crippled Dixk Hot Wax records 1995
[publié le 19 juin 2017]



Pour toutes les personnes qui auraient découvert Oxbow avec Thin Black Duke, pour toutes les personnes qui auraient oublié comment sonnait Oxbow vingt ans plus tôt, Let Me Be A Woman est là pour vous rafraîchir la mémoire. C'était le troisième album d'Oxbow, l'album de la découverte personnellement et pour beaucoup de monde, l'époque de la première tournée en Europe et d'un concert en 1995 à Rennes dont les ruines des
Tontons Flingueurs se souviennent encore, l'album de la révélation, qui fait date et n'a pas pris une ride. On avait aussi oublié qu'à cette époque, le groupe de San Francisco aimait déjà s'entourer d'instruments autres que le traditionnel guitare-basse-batterie. Un harmonium, un saxophone, un violon, du piano, les percussions de Scott Kiehl (God), de l'accordéon et même deux chanteuses en plus pour seconder Eugene Robinson. Pourtant, avec Steve Albini aux manettes, Let Me Be A Woman sonne comme un album de noise-rock, loin des standards et des arrangements satinés dont Oxbow nous gratifie aujourd'hui. Il faut même tendre l'oreille pour entendre autre chose qu'une guitare plaquant des riffs de tueur, une batterie à contretemps sur une caisse claire qui claque, une basse fretless qui plombe et les jérémiades de Robinson dont la palette vocale n'était pas aussi variée mais qui faisait déjà peur, très peur. Et surtout, les six compositions qui durent longtemps sont monstrueusement bonnes. C'est bien simple, je n'arrive pas à me décider laquelle est la meilleure. 1000, The Virgin Bride et Gal possèdent un sacré caractère, Me And The Moon et Sunday donnent envie de se greffer des cornes de taureau et à la fin, les neuf minutes de The Stabbing Hand achèvent tout le monde. Niko Werner fait des miracles, la folie guette, c'est tortueux tout en étant ultra percutant, c'est douloureusement beau, ça ressemblait à aucuns des contemporains de l'époque et ça reste toujours aussi unique. Let Me Be A Woman, un fantastique coup.
A noter que sur la réédition de 2002 par le label parisien Ruminance, deux titres bonus figurent, Acker Sound/Read All Over et une autre version de The Stabbing Hand. Rien de prépondérant.

:: download Oxbow CD

info : Recorded by Steve Albini. Graphics by Jim Blanchard/Fantagraphics. Backgrounds by P. Bateman. Tech by Brinkman records. Choir Intransigent : Roderick Willey-pump organ/Jon Raskin-saxophone-appears courtesy of The Rova Sax Quartet/Jorjee-vocals-appears courtesy of Stone Fox/Claudia Herzog-violin/Sanxe Lovxa-vocals/ Cintra Wilson-piano/Scott Kiehl-percussion-appears courtesy of God/Gibbs-sequencing/Alicia Rose-accordion-appears courtesy of Miss Murgatroid.






>> next