Dernières chroniques | Recent reviews
posté le 24 mai 2016
Cougar Discipline
Âme Soeur - LP
Kerviniou, Le Secret, Et Mon Cul C'est Du Tofu ?, Rose Bruyère, Amour Et Tétanos 2016

Vie circulaire. Illicite. Odeur de friture et d'urine amère. Atmosphère fibreuse. Drames humains
>>
posté le 23 mai 2016
Child Bite
Negative Noise – LP
Housecore 2016

Suite à leur dernier enregistrement (Strange Waste) et leur signature sur Housecore records, le label du bouffon de service Phil H. Anselmo, il était
>>
posté le 22 mai 2016
Gewalt
Szene Einer Ehe/Pandora – 7''
In A Car/Slowboy 2016

Surrogat n'est sûrement pas un nom qui dit grand chose à grand monde. A l'époque déjà (1994-2002), ce groupe allemand n'avait jamais déchaîné les >>

posté le 21 mai 2016
Bensiini
R - CD
Ektro 2016

Bensiini, c'est finlandais et ça signifie essence ou quelque chose de ce genre là. De là à se dire que ce groupe enflamme les sens, il y a un cocktail
>>
posté le 19 mai 2016
L'Étrangleuse
Memories To Come - LP
Les Disques de Plomb, Red Wig, La Curieuse 2016

L'Étrangleuse coule un deuxième nœud autour des idées reçues. Un disque de harpe et de guitare, pensez donc, ça pourrait donner envie d'aller se
>>
posté le 18 mai 2016
Foster Body
Moving Display - LP
Diabolical 2016

Foster Body est une nouvelle entité en provenance de Salt Lake City. Ce qui est assez surprenant quand on envisage la musique sous un angle
>>
posté le 17 mai 2016
Baxter Stockman/Hebosagil/Throat
Easter Tour 2016 – Tape
Kaos Kontrol 2016

Les trois golgoths du noise-rock (au sens large) finlandais se sont donnés rendez-vous sur une seule et même cassette dont le qualificatif pour la décrire ne peut être que mortellement monstrueux. Le résultat d'une virée dans le très grand nord, une équipée sauvage à trois en mars 2016 à Turku,
>>
Sneers/Silent Carnaval
Tape Crash #13
Old Bicycle records 2016


Histoires italiennes. Avec chacune sa face de cassette magnifiquement emballée. Ça donnerait presque envie de croire à nouveau à ce support d'un autre âge. Quand en plus ce qui se trouve sur les bandes magnétiques a tendance à vous faire frissonner l'épiderme, cet objet de malheur >>
posté le 16 mai 2016
Lucrate Milk
Live At Pont A Mousson (November 1983) – 7”
Archives de la Zone Mondiale 2016

La bonne surprise du Disquaire Day de cette année c’est la sortie de ce 7” EP des légendaires Lucrate Milk. Quatre titres enregistrés live en 1983 dans
>>
Nasa Space Universe
70 AD – 12” EP
Feel It Records 2016

Après des semaines passées à l’écouter sur Bandcamp, à épier fébrilement chaque jour les arrivages de nouveautés sur diverses distros
>>

Calva
Siamois – CD
A Tant Rêver Du roi 2016

Tu n’imagines même pas comme la vie de chroniqueur de disques est difficile : des gens bien intentionnés t’envoient des galettes en >>

posté le 13 mai 2016
Moe
Oslo Janus (III) - CD
Conrad Sound 2016

Moe aime donner mal à la tête à ses auditeurs. Et je ne parle pas que de la musique. Oslo Janus était le nom de leur deuxième album publié en 2013. >>

posté le 12 mai 2016
Karies
Seid Umschlungen Millionen – LP
This Charming Man 2014
s/t EP - 12''
This Charming Man 2016


Karies, c'est de l'Allemand, et ça veut dire comme en français, ce truc qui pourrit les dents à défaut de mettre un grand coup dans les gencives. Car ce groupe originaire de Stuttgart excite les dents autant qu'il les agace. En gros, Karies évolue dans la sphère post-punk. Avec un accent prononcé sur le mot punk. Sa musique possède cet effet
>>
posté le 11 mai 2016
Heads./Closet Disco Queen
Split 7''
Crazysane 2016

Chris Breuer, le bassiste et chanteur du trio allemand Heads vient de créer sa propre structure, Crazysane records, pour sortir tout plein de
>>
Birth (Defects)
Ascetic/Forged 7''
Reptilian 2015

Un nouveau groupe de Baltimore sur Reptilian, l'excellent label de la ville, qui, depuis qu'il a remis le couvercle après de nombreuses années
>>
posté le 10 mai 2016
Årabrot
The Gospel – LP
Fysisk Format 2016


Dans la conclusion de la chronique de leur précédent disque You Bunch Of Idiots, il était écrit que désormais Arabrot pouvait tout se >>
posté le 09 mai 2016
Michel Anoia
Plethora – LP
Abekeit/Allende/Eardrum Terrorism/ Ezkaramuza/Skullhouse/ Smitfoodgroup/Underground Pollution/Wooaaargh records 2016

Les quelques lectrices et lecteurs assidus de ce
>>
posté le 03 mai 2016
Snakehole
s/t 12''
Wharf Cat 2015


Snakehole, trou de vipères dans la chaleur de Miami pour deux filles, Autumn Casey (guitare/chant) et KC Toimil (batterie/chant) qui ont crée ce >>
posté le 02 mai 2016
Metz/Mission Of Burma
split 7''
Sub Pop 2016

Metz a été très sollicité par son label Sub Pop en ce jour de Record Day Store. En plus d'une collaboration très fructueuse avec Swami John >>
Metz & Swami John Reis
Let It Rust/Caught Up – 7''
Sub Pop 2016

Le Disquaire Day, on en pense ce qu'on veut. Rééditions tronquées, faux inédits au prix d'une Rolex, tirage limitée qui se retrouve le lendemain
>>
So Pitted
Neo – LP
Sub Pop 2016


Sub Pop continue de sortir des groupes qui aiment utiliser des guitares et foutre le bordel. Comme au bon vieux temps. Et So Pitted est un beau
>>
posté le 30 avril 2016

Coubiac
Lunch – 10''
A Tant Rêver Du Roi/Boom Boom Rikordz/Gabu Asso/Whosbrain 2015

J’ai beau très vaguement chercher, je n’arrive pas à trouver quelque chose d’intéressant ou >>

posté le 29 avril 2016
Mont-Doré
Fractures - CD
Black Basset 2016

C'est le deuxième enregistrement des Belges de Mont-Doré qui me fait rappeler d'un coup que leur premier disque, Escalades, traîne par là dans >>
posté le 28 avril 2016
Polonium
Seraphim – CD
Controlled Burn 2016

Si on m'avait annoncé ça comme le nouvel album de The Austerity Program, j'aurais gobé sans sourciller. Et pour cause, ce sont les deux mêmes types, >>

Bardus
Stella Porta - CD
Solar Flare 2016

Avec une telle pochette, on pouvait s'attendre à un disque psychédélique salement fumeux qui sent des pieds, le genre à faire fuir un âne mort. Mais
>>
posté le 25 avril 2016
Guerilla Toss
Eraser Stargazer – LP
DFA 2015

La première fois que j'ai déposé le magnifique vinyle vert sur la platine, je me suis demandé pourquoi la chanteuse avait été remplacée par un chanteur >>

posté le 23 avril 2016
Hebosagil
Lothu – CD
Ektro 2016

Hebosagil sent le goudron, la pierre chaude, le fer. Après leur passage, les sapins ne sont plus aussi verts. J'en reprendrais bien au dessert. Lors de
>>
posté le 21 avril 2016
Whitney Houston's Crypt
s/t 7''
Vacant Valley 2016

La première rencontre avec les Australiens de Whitney Houston's Crypt et leur nom qui fait craindre le pire, c'était sur Living In A Shadow,
>>
posté le 20 avril 2016
Chaman Chômeur
18759 - CD
BeCoq records/Atypeek Music 2016

Nouvelle force tellurique qui déboule du nord. Lille enfante un trio dont le nom est un mystère et la musique, une grosse secousse. Uniquement trois
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 24/05/2016
<30|01|2016>
La suite. Enfin. Après le magnifique Ruine & Ravins, Bateleuse revient sur le devant de la scène avec Lentrelacs. Et c'est toujours aussi grandiose. Voir mieux. L'instrumentation s'est étoffée, c'est à nouveau dingue et poignant et ça vous retourne en six morceaux renversants. Pas de sortie physique (pour l'instant ?) mais la possibilité de l'écouter à volonté et le télécharger aussi. Gratuitement ou non.


The Art of Losing (+)

Bodychoke
Completion - CD
2nd Floor Mafia Productions 2004
[posté le 21 mai 2016]



Bodychoke bonus. Derrière cette pochette extrêmement sobre se cache une compilation qui n'en ait pas vraiment une. Six ans après leur ultime album Cold River Songs et cinq ans avant sa réédition, Kevin Tomkins et Paul Taylor, les deux guitaristes et chanteurs de Bodychoke, sortent Completion. Un recueil de morceaux inédits restés au stade de démos, des travaux inachevés mais aussi des versions différentes de titres figurant sur les précédents albums. C'est le cas de The Red Sea (Original Version) qui se voit raccourcir de neuf minutes par rapport à la version sur Five Prostitutes. Par contre, The Delivery Man gagne cinq minutes au compteur et
Living With Pain est présenté dans sa version démo. Quant à Cold River Song, c'est uniquement l'introduction, tout en intenses fritures et complainte de violoncelle, n'ayant rien à voir au final avec le morceau du même nom. White Light Killer, Woman Unkind et Trial étaient trois beaux inédits à l'époque de Completion mais ces morceaux se sont retrouvés sur la réédition de Cold River Songs. Ce qui nous laisse quatre purs inédits qui sont bien plus que du simple remplissage : Red Dog, Cruelty, Unfortunate Child et Completion en deux versions, la First et la Second ! Tomkins et Taylor ont gardé volontairement la nature brute et revêche de ces versions. De quoi satisfaire tous les insatiables de Bodychoke. Ils n'ont hélas jamais été très nombreux. Il n'est jamais trop tard pour les découvrir.

:: download Completion CD

infos : Compiled by Paul Taylor and Kevin Tomkins. This CD contains tracks originally recorded as works in progress not intended for general release. Mastering was done in such a way to preserve the raw nature of the original material.

 
Bodychoke
Cold River Songs - CD
Relapse records 1998/2009
[posté le 13 mai 2016]



Le troisième et dernier album de Bodychoke est sorti à l'origine en 1998 sur Purity records. Relapse l'a ressorti des oubliettes en 2009. Lui et uniquement cet album. Les deux précédents albums (Mindshaft et Five Prostitutes), difficilement trouvables désormais, auraient mérité un sort identique. Mais Cold River Songs est considéré comme le must des Anglais. On ne peut pas totalement donner tort à Relapse même s'il faudra un jour s'occuper du sort des deux autres. L'artwork est différent. Le nombre des morceaux aussi. Relapse a rajouté trois titres aux six d'origine. Trois titres pas totalement inédits puisqu'on les retrouvait sur Completion, une sorte de compilation de démos publiées en 2004 et dont il sera question plus tard.
Pour cet ultime album remastérisé en 2009, un nouveau batteur débarque, Manu Ross, qui fera les beaux jours ensuite de Giddy Motors. Ce qui ne change pas foncièrement la donne. Mais sur ce troisième album, Bodychoke a trouvé la formule sacrée. Tous les éléments se mettent merveilleusement en place.
Bodychoke ressert le propos, ce qui n'empêche pas les longues compositions, et frappe au coeur de la douleur. Tout est plus dur, cohérent, martial, sonne juste sans en rajouter et les morceaux grimpent d'un bon degré dans la qualité. Swans s'agite toujours en fil rouge d'ambiances pesantes, symphoniques, dramatiques, mais Bodychoke prend définitivement son envol sur des titres somptueux comme Control, les dix minutes de Cold River Song, les répétitions qui mènent à la transe rimant avec souffrance. Les paroles qui apparaissent sur la réédition ne laissent pas la place à la détente. You'll die for my pleasure. You'll give me your life. Die. Die. Kevin Tomkins articule chaque syllabe. Murmure, hurle. Ou chante dans un calme inquiétant sur le mélodique et faussement apaisant Ideal Home quand on s'intéresse de plus près aux paroles. Les onze minutes et quelques du grandiose Aftermath concluent un album dont on se demande encore pourquoi il est passé si inaperçu. Près de vingt ans plus tard, il est toujours aussi pertinent et subjuguant. A découvrir absolument.

:: download Cold River Songs CD

infos : Kevin Tomkins Vocals and Guitar. Paul Taylor Guitar and Vocals. Gary Kean Bass. Mike Alexander Cello. Manu Ross Drums. Recorded and Mixed by Kevin and Howard at River Studios, London 1997. Remastered by Mick Mullin at Super 8 Studios. Package Design by Orion Landau.







 
Bodychoke
Five Prostitutes - CD
Freek records 1996
[posté le 04 mai 2016]



This album is dedicated to all those who, in the pursuit of pleasure, have suffered imprisonment or execution. Le second album des Anglais de Bodychoke ne va pas alléger l'atmosphère déjà profondément sombre et chargée sur le premier disque Mindshaft. Five Prostitutes, hommage aux cinq prostituées éliminées de la surface de la terre par Jack l'Éventreur, est un animal tortueux et dérangeant, une plongée malsaine d'une heure et quatorze titres dans les méandres de l'esprit d'un serial killer.
Steve Albini a été appelé pour la mise en bière. Un violoncelliste, Mike Alexander, fait son apparition à temps plein. Bodychoke continue d'explorer une palette sonore dense, variée et profonde, plus claire et lisible que sur Mindshaft, allant de titres courts dans un cadre formaté rock, mélancolique, douloureux, quasi mélodique et abordable à des compositions plus longues culminant aux quinze minutes cathartiques du dernier titre The Red Sea. Swans, God Machine, Skullflower, noise-rock plombant et angulaire, tout ce qui sent le drame, le solennel, la violence sourde, les stridences et feedback qui s'étirent, les rythmiques martiales, les longues complaintes déviantes, lyriques et sauvages. Et toujours ces chants partagés entre Kevin Tomkins et Paul Taylor (qui a aussi fait partie de Sutcliffe Jügend avec Tomkins), entre haine pure et funeste accalmie au timbre grave avec des mots pour appuyer là où ça dérange, aux titres évocateurs (From Hell, Whore, Hole, Sperm Burner, Anal). You're not supposed to fucking enjoy it hurle Tomkins. Et pourtant si, parce qu'on aime se faire mal.

:: download Five Prostitutes CD

infos : Gary Kean - Bass. Kevin Tomkins - Guitar/Vocals. Jamie Hitchens - Drums. Mike Alexander - Cello. Paul Taylor - Guitar/Vocals. Words: Taylor/Tomkins. Music: Kean/Taylor/Tomkins. Cello arrangements: Mike Alexander. Recorded by Steve Albini at Greenhouse Studios, London, October 1994. Live engineer: Matt Watson. Cover photograph by Robert Smith. Additional photography by Bodychoke, Duncan Lysle-Fenwick and Claire Waterland. Design by Mike Alexander and Kevin Tomkins.




 
Bodychoke
Mindshaft - CD
Freek records 1994
[posté le 30 avril 2016]



L'histoire du rock est jonchée de groupes laissés sur le bas coté, passés entre les mailles du filet. Pas au bon endroit au bon moment alors que leur musique avait pourtant de quoi vous retourner. Bodychoke en est un parfait exemple. D'ailleurs, Relapse records rééditera leur troisième album, le meilleur, Cold River Songs, en 2009, soit onze années après sa sortie. On en recausera dans quelques jours. Mais il ne faudrait pas oublier les deux précédents à l'heure de la repentance, Mindshaft et Five Prostitutes.
Bodychoke, un groupe anglais présenté comme un projet annexe du groupe power electronics/indus Sutcliffe Jügend. Encore un groupe dont le nom va parler à beaucoup de personnes... Par contre, Whitehouse est dans le domaine des musiques industrielles/electro bien plus renommé et Bodychoke partage un membre avec ces tarés du bruit, Kevin Tomkins qui a participé à quelques disques de Whitehouse. Pour les autres, c'est le grand vide ou le grand mystère. Bodychoke n'est pas
pour autant un groupe indus/electro mais il en garde tout le fiel et le malsain. L'approche et l'instrumentation sont beaucoup plus rock et la comparaison avec Swans n'est pas usurpée. De longues pièces de noise-rock chamanique, un transe agressive avec une rythmique dure et répétitive, une guitare qui drape les structures de stridences, de larsens, d'un fin tapis de mauvaises intentions et un chant particulièrement abrasif qui peut aussi se faire dramatiquement sombre comme sur l'onirique Shallow. Rajoutez des réminiscences de Godflesh, de Big Black, de new-wave (le jeu et les sonorités de basse sur plusieurs titres), des triturations sonores et de l'esprit participant à l'aliénation et la froideur ambiante. Vous obtenez un premier album pas épargné par des longueurs, encore un peu timide dans sa radicalité poussée bien plus loin dans les disques suivants mais avec Mindshaft, Bodychoke pose les jalons d'une discographie qui aurait mérité définitivement une plus grande reconnaissance.

:: download Mindshaft CD


infos : Written and performed by Bodychoke. Recorded by Ott at Blackwing. Mixed by Ott at Vons. Mastered by Denis at Porky's. Design © 1994 Simon Watson. Cover picture reproduced with the king permission of The Torture Museum, Amsterdam.


 

Stau
Der Gute Rat - CD
Fidel Bastro 2002

[posté le 09 avril 2016]




Avec Der Gute Rat, Stau démontre qu'il est toujours le Grand Maître de la pochette. Les fantasmes les plus humides sont permis. Troisième et dernier album du groupe d'Hambourg, quatre années après Macht Mit. Un disque qui semble être sorti aux forceps. D'ailleurs, Stau remercie chaleureusement ses fans sans qui ce disque n'aurait jamais vu le jour. Un album bénéficiant d'une production digne de ce nom, de la part d'un groupe qui y a mis tout ce qu'il lui restait dans les tripes et les chaussettes. Der Gute Rat est une nouvelle preuve du talent iconoclaste de Stau, avec ses moments forts, ses claques vicieuses dont Stau a le secret. Mélange de noise-rock extrêmement rugueux, tordu et varié, aussi bien punitif que narratif, dangereusement lent, puissamment pesant pour les nerfs, aux soubresauts ravageurs, à la tension larvée, laissant un sale goût de fer au fond de la gorge, ces passages proches d'un dub bizarre (tout le début de Guter Rat), psychédélisme frelaté aux effluves bruitistes dont le prolongement se nomme Move. Comme un Swans des temps modernes. Et toujours la présence unique et forte du maître de cérémonie au chant, le dénommé Ekard Lohse. Stau avait un grain, un bon et Der Gute Rat est la preuve finale que ce groupe sortait des sentiers battus.
Et comme si ça ne suffisait pas, Stau a rajouté sept titres bonus. Des morceaux du premier album V3 réenregistrés ou remastérisés, va savoir mais en tout cas avec un son plus gros, plus ample pour faire encore plus mal dont semble-t-il deux inédits dans le tas, Sick Dog et Early Days alors que Megastau n'est que Volume & Hash rebaptisé. Mettez du Stau dans votre vie.

:: download Der Gute Rat CD

infos : Stau sind : Ekard Lohse, Stimme. James David Hasler, drums. Thomas Jung, Baß. Frank Fenne, guitar und keyboards. Produziert von Frank Fennel und Stau. Engineer, Ronny Alien. Aufgenommen im Alienstudio Hamburg. Gestaltung von Stau und offbit.com



>> next