Dernières chroniques | Recent reviews
posté le 17 avril 2015
Girls Pissing On Girls Pissing/Looks Like Miaou
Split LP
Katatak/Tendresse/L'Entorse 2015


Il existe des splits albums qui coulent de source, des groupes faits pour se rencontrer, parlant le >>
posté le 15 avril 2015
Vlasta Popic
Kvadrat – CD
Moonlee/Numavi/Vox Project 2015

Vlasta Popic, c'est du Croate, Kvadrat est leur deuxième album et un label français (Vox Project) se charge d'importer la bonne parole de l'Est >>

posté le 10 avril 2015
Kitchen Tool Set
Ecorce/Essence – LP
Tandori, Gabu, Amor Komma, Working For 2014


Kitchen Tool Set nous refait le même coup que sur l'album précédent. Prendre son temps déjà puisque quatre années se sont écoulées depuis More >>
posté le 09 avril 2015
Cherubs
2 Ynfynyty – LP
Brutal Panda 2015

On va vous le dire une nouvelle fois si jamais vous ne l'aviez toujours pas senti. Perte & Fracas n'a jamais été fan des reformations. Ce qui tombe
>>
posté le 08 avril 2015
Coma In Algiers
Happy Forever – LP
A Wicked Company 2015

Coma In Algiers est un groupe d'Austin, composé de six personnes et Happy Forever est déjà le quatrième album d'une discographie débutée en
>>
posté le 07 avril 2015
Jessica 93
Rise – CD
Music Fear Satan/Teenage Menopause 2014

Les services Vicissitudes & Troubles de l'Apathie de Perte & Fracas ne sont pas en avance sur ce coup là. Ça fait déjà un bon paquet de mois que Rise >>
posté le 03 avril 2015
Guerilla Toss
Smack The Brick – 12''
Feeding Tube 2015

A l'origine publié en 2014 sur format cassette par NNa Tapes, Smack The Brick sort en vinyle, tout comme 367 Equalizer réalisé auparavant
>>
posté le 02 avril 2015
Warsawwasraw
Sensitizer – LP
Music Fear Satan/Three One G 2014

Il y a quelques jours le patron vous parlait de Retox. Et bien moi, je vais causer de Warsawwasraw. Quel est le rapport ? Je vous le donne en mille :
>>
posté le 01 avril 2015
Dead Arms
All The Hits - CD
Rip This Joint 2015

Quand un nouveau groupe se crée avec un membre de Death Pedals et un autre de USA Nails, ça ne peut que donner l'eau à la bouche, voir d'autres
>>
posté le 31 mars 2015
Conduct
Fear And Desire – LP
Public Tone 2014

Un nouveau groupe Canadien (Winnipeg) qui a la particularité d'avoir déjà existé sous un autre nom. Les quatre membres de Conduct ont tous joué
>>
posté le 30 mars 2015
Enablers
The Rightful Pivot - LP
Lancashire and Somerset/Exile on Mainstream 2015

Il va bien falloir se lancer dans la chronique du cinquième album d'Enablers. Plus d'un mois qu'il tourne et retourne sur la platine et je suis >>

posté le 27 mars 2015
Retox
Beneath California – LP
Three One G/Epitath 2015

Die In Your Own Cathedral. Cinquante-deux secondes d'un titre d'ouverture qui pourrait s'appliquer à Retox. Mourra sans dévier d'un poil
>>
posté le 26 mars 2015
Buck Gooter
The Spider's Eyes – LP
Sophomore Lounge/Feeding Tube 2014


Buck Gooter maintient la cadence. Tendance infernale. Seizième album depuis 2005. Record à battre. Le duo a pris désormais un ticket chez >>
posté le 24 mars 2015
Swami John Reis and The Blind Shake
Modern Surf Classics – LP
Swami 2015

Le titre de l'album n'est pas une tromperie sur la marchandise. C'est bien un disque de surf music, ça sonne comme des classiques mais c'est que du
>>
posté le 23 mars 2015
God Bows To Math/Pairs
Split 7''
Bomb Shop, Muzai, Tenzenmen, Genjing 2013

Avant de chroniquer Brighter Futures, le tout nouvel album de God Bows To Math, retour sur le split single du trio Australien avec Pairs, un duo
>>
posté le 22 mars 2015
Noyades
s/t – cassette
S.K. records 2015

Je ne vais pas faire comme le patron de Perte & Fracas et râler (d’ailleurs je ne râle jamais) sur l’incongruité en 2015, alors que le 21ème siècle est déjà bien entamé et presque terminé, de publier un enregistrement sur une cassette audio. Moi, je l’aime bien, ce petit format de merde d’un
>>
posté le 20 mars 2015
New Tongues
Suite 12''
Self-released 2014


Suite est la continuité de We Are The Ones We Have Been Waiting For, un premier album qui avait provoqué un bel émoi en 2013. Le trio de >>
posté le 19 mars 2015
Skimask
Cute Mutant – LP
100% Breakfast, Sophomore Lounge, Infinity Cat 2012

Découvert par un split album avec (New England) Patriots, le trio de Boston Skimask avait déjà
>>
posté le 18 mars 2015
Doses
s/t LP
Going Underground 2014

Amis des chèvres et des boucs, Doses n'est pas un groupe manquant de budget qui ne pouvait plus se payer un illustrateur pour s'offrir une pochette
>>
posté le 17 mars 2015
La Race
4 cm De Mon Amour – LP
Animal Biscuit/Et Mon Cul C’est Du Tofu/ Tanzprocesz 2014

Enregistré en septembre 2013, 4 cm De Mon Amour, premier véritable album de La Race,
>>
posté le 16 mars 2015
Gazer
Fake Bulbs/Phone Commercial – LP
Phratry 2014

Phratry records a la très bonne idée de sortir la version vinyle de deux Eps quatre titres disponibles jusque là uniquement sur le bandcamp du
>>
The Shanks
Surfing The Lexicon – LP
Phratry 2014

Un mec qui joue de la basse derrière la tête, du chevelu, de la sueur que tu sens d'ici, des faciès carnassiers et la touche finale, le bassiste
>>
State Song
Sleepcrawling – LP
Phratry 2014

La pochette est blanche. Bien trop blanche. La musique est propre. Bien trop propre. Un disque avec du piano. Bien trop de piano. State Song,
>>
posté le 15 mars 2015
Vaz
Pink Confetti – LP
Learning Curve 2015


Ce disque ressemble à une nouveauté mais ce n'est pas une nouveauté. L'enregistrement remonte à 2006 et si la nature humaine n'était pas aussi
>>
posté le 14 mars 2015
Testa Rossa
Tormenta – 2x7’
MusicFearSatan 2015

Qu’est ce que c’est encore que ce truc là ? Testa Rossa… Voyons voir ça… Mmmm moi qui ai toujours détesté les bagnoles en général et le culte
>>
posté le 13 mars 2015
202 Morningside
s/t – Cassette
Dullest records 2015

C'est le genre de musique qui vous tombe sur le coin de la tronche par surprise et ne vous quitte plus. Pourtant, seulement six malheureuses chansons figurent au générique, ça n'atteint même pas les vingt minutes et c'est publié sur un support de malheur, une vulgaire cassette, un truc d'un autre âge qui ne veut pas mourir. Mais l'artwork de la jaquette signé Ronan Scoarnec est superbe et
>>
posté le 12 mars 2015
Bind Torture Kill
Condamné – CD
self-released 2015

Ligoter. Torturer. Tuer. Condamné. Tu le sens le printemps qui arrive, les beaux jours, le gazouillis des oiseaux, le soleil qui darde ta peau blanchie >>

Cowards
Rise To Infamy - CD
Deadlight Entertainment/Throatruiner 2015

Sincère, bas du front et hostile. Une citation lue quelque part dans une interview à laquelle je ne peux que souscrire pour une fois qu'un groupe >>

posté le 10 mars 2015
Zu + Eugene S. Robinson
The Left Hand Path – LP
Trost 2014


Associer les concasseurs de tympans de Zu et Eugene S. Robinson, l'extraverti et menaçant chanteur d'Oxbow, c'était l'assurance d'un feu
>>
posté le 09 mars 2015
Strange Wilds
Wet 7''
Inimical 2014
Standing 7''
Sub Pop 2015

Strange Wilds, tout remettre à plat et retourner au combat comme si c'était la première fois. Un nouveau groupe d'Olympia qui te percute de plein fouet. Un trio dont les membres ont déjà trimé dans une multitude de groupes mais s'il fallait n'en retenir qu'un, ce serait Negative Press. Même capacité à défier le hardcore-punk, famille trop étriquée pour leurs possibilités que Strange Wilds a large, >>

Basement
Counterclockwise – 12''
Some Produkt, Day Off, After-Before 2014

Basement n'a pas la même notion du temps que le commun des mortels. Huit ans que le trio de Libourne n'avait rien publié. Depuis Everything
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 17/04/2015
<30|03|2015>
Dial + mnttaB : personnages mythiques dans groupes inconnus / Mardi 14 avril / Bar'Hic, Rennes, 21h, 6 euros (KFuel)

DIAL = Jacqui Ham, ex-membre du groupe culte new-yorkais UT + Rob Smith = ex-membre des anglais de God + Dom Weeks, ex-Furious Pig. >> chroniques
MNTTAB = ex-membre de Bastard Kestrel, l'Anglais parti sur une autre île au bout du monde, l'Australie, qui revient pour une tournée avec juste son ordi, son bruit, son bordel et sa gouaille d'Anglais.

The Art of Losing (+)
Blight
Detroit : The Dream Is Dead - The Collected Works of a Midwest Hardcore Noise Band 1982 CD
Touch And Go 1983/2006

[posté le 11 avril 2015]



Quatre mois d'existence, quatre concerts. Neuf compositions. Voilà à quoi se résume la (très courte) vie de Blight. Un groupe originaire de Lansing, Michigan, pas loin de Detroit, bled à la vie économique autant en ruine que le bâtiment de la pochette, zone délabrée et désertée par le travail et hantée par la misère si l'on en croit les notes du livret écrites par le guitariste Steve Miller. Blight. Un seul 45 tours avec six compositions publiées par Touch and Go en 83 alors que Blight n'existe déjà plus. Single rare qui coûte désormais au moins dix fois le budget qui a été nécessaire pour son enregistrement. Six titres qu'on retrouve sur cette compilation réalisée en 2006 avec trois autres morceaux (Blight, Girlie Girlie et Armageddon) issus de la même session d'enregistrement. Vous rajoutez deux de ces titres en version demo 4-tracks et ces neuf mêmes titres en version live enregistrés le 29 juillet 1982 lors d'une première partie des Dead Kennedys et vous obtenez vingt titres d'un groupe hardcore noise du Midwest en 1982.
Vous noterez le mot noise à coté de hardcore, il a son importance. Car si en ce début d'années 80, le hardcore a le vent en poupe, que Minor Threat et Black Flag sillonnent dans tous les sens les routes des États-Unis, le terme noise est très peu voir pas du tout associé à un mouvement plus basé sur la vitesse et le basique. Et Blight ne correspond pas franchement à ce genre de description. D'ailleurs, sur Be Stupid, Blight écrit sa façon de penser envers ce genre de groupes : Be Stupid was an answer to the punk rock pinheads who seemed to find answers to life from simpletons like Minor Threat and SS Decontrol. Good luck with that.
On ne va pas s'avancer à parler de groupe précurseur pour une durée de vie aussi brève. Difficile de mesurer leur impact mais ces contemporains de Stick Men With Ray Guns jouaient un bordel qui n'était pas coutumier à l'époque. Rythmes plutôt mid-tempo, voir lents et chaotiques, bruit de basse en avant ressemblant à une grosse corde à linge, guitare vérolée et acide, toutes les germes d'un noise-rock qui se s'appelle pas encore comme ça. Pissed Jeans ou Clockleaner n'ont sûrement pas été insensibles à Blight. A l'origine de ce groupe, on trouve deux anciens The Fix (
Steve Miller et le bassiste Mike Achtenberg), groupe hardcore qui avait déjà sorti des disques sur Touch and Go, Pat Clarke à la batterie et soundman de The Fix et Tesco Vee des fameux Meatmen avec son chant unique qui vomit sa bile sur ces morceaux reflétant l'abandon et le désordre de leur environnement. Les cloches enterrent définitivement les illusions sur Bludgeon. Sur Prophet of Doom, le chant-parlé pourrait être la voix de Steve Albini sur le Steelworker de Big Black, autre groupe à l'esthétique pas à des années lumières de Blight. Trompette électronique sur Seven Winds Over The Gobi Desert, enregistrement rêche, effluves industrielles, saturations ferrailleuses, malsain qui suinte à chaque seconde, ces neuf titres ne brillent pas grâce à une écriture renversante, ces morceaux n'ont rien de dingue mais ils marquent les esprits par leur minimalisme noire, leur nihilisme rampant, une atmosphère farouche, nauséeuse et cette impression d'assister à la naissance de quelque chose d'important mais hélas avortée dans l'oeuf.
Pour la partie live, on laissera tomber assez rapidement tant le son est proche du pourri et on se contentera des écrits de Blight : We came out and performed the unexpected. The result was disgust, confusion and turmoil. Oh, and the crowd didn't know what to make of it either. Plus de trente après et comme disait déjà Tesco Vee dans le livret en 2006, le groupe n'a pas existé longtemps mais les sentiments exprimés à cette époque sont toujours d'actualité. You're not black... you're not white... you're blight.

:: download Blight CD

infos : guitar Steve, bass Mike, drums Pat, voice & electronic trumpet Tesco. Songs 1 to 9 : Touch and Go sessions, July, 1982. Recorded at Touch and Go Studios. Produced by Corey Rusk. Songs 10 to 11 : Demo 4-tracks, March 1982. Songs 12 to 20 : Live in Detroit, July, 29, 1982. Cd face illustration by Pushhead. Cover photos by Ewolf. Courtesy : James sinks for the DK's flyer.



 

The 90 Day Men
Taking Apart The Vessel 7''
self-released 1996

90 Day Men
If You Can Bake A Cake, You Can Build A Bomb... 7''
Action Boy 1997

90 Day Men
She's A Salt Shaker 7''
Southern
1998

[posté le 28 mars 2015]



Originaire de Saint Louis dans le Missouri, le trio 90 Day Men, qui avait au début un The devant son nom, s'est rapidement relocalisé à Chicago sans pour autant embrasser tous les codes noise-rock des groupes du coin. Sur ce premier single, The 90 Day Men est même plus proche de formations comme Slint ou June of 44 avec sur Orbit To Orbit s'étalant sur toute la face A et plus de cinq minutes, un mélange samples, chant parlé, tension sous-jacente, brèves explosions qui n'était pas tout à fait au point et avançait cahin-caha mais montrait également une touche personnelle qui ne fera que se confirmer au fil de leurs futurs enregistrements. Sur la face B, 17000 Kilojoules of Light est plus nerveux et tente d'aller droit au but alors que Rex Roth reprend des chemins de traverse tout en montrant agilité et subtilité. 90 Day Men affichera plus de savoir-faire sur les disques suivants mais cette première ébauche auto-produite témoignait déjà de belles disponibilités.

:: download taking apart the vessel 7''

infos taking apart the vessel 7'' : 33 rpm, insert 8 pages. Volume one - a profile for change 364.3 y54c. Chandler B. McWilliams - dr. Samuel Yochelson rythym cohesive. Cayce S. Key subject rythym (seated) action. Brain E. Case "d" ryzthym (e-b) somewhere in between.






Avec ce deuxième single, 90 Day Men perd son The et Chadler McWilliams remplacé par le black Robert Lowe. Un single répondant au nom de If You Can Bake A Cake, You Can Build A Bomb, traduit en français au verso de la pochette et inscrit en surimpression par (fautes comprises) Si tu peux fair un gaetau, tu peux construire une bombe. A défaut de bombe, 90 Day Men présente deux titres qualitativement et nerveusement supérieurs. Le groupe avait dû avoir le temps d'intégrer les effluves noise-rock traînant dans la ville de Chicago. My Trip To Venus et encore plus Sweater Queen présentent un taux de dissonances, de décibels et de talent d'écriture plus élevé tout en appuyant les contrastes entre les parties agitées et les moments d'avant la tempête. Deux très bons titres de noise-rock classe et subtilement complexes pour un beau spécimen à l'arrivée. Ces deux morceaux se retrouvent sur le CDEP 1975-1977-1998 publié par Temporary Residence en 1998 avec trois autres inédits.

:: download if you can bake a cake 7''

infos
if you can bake a cake 7'' : 45 rpm, 1 insert. Brian Case, Cayce Key, Robert Lowe. Recorded @ Studio 566 to (8) eight tracks of one inch tape by Greg "Granola (Chewy)" Norman.






Troisième single de leur histoire, She's a Salt Shaker et Activate The Borders sont publié par Southern records, gros label indé de l'époque et plus ou moins associé à Touch and Go, signe que la cote de 90 Day Men était en train de monter. Moyens accrus comme on pourrait le croire sauf que la pochette donne dans le recyclé. Single taillé dans une pochette de UB40, cela signifie qu'il existe autant de pochettes différentes qu'il existe d'exemplaires. Par contre, question musique, c'est pas du recyclé. 90 Day Men poursuit son échappée belle vers des contrées noise-rock de plus en plus accidentées et bruyantes tout en gardant une touche personnelle de subtilité, un fin wall of noise coulant derrière une convulsion apparente. Deux nouveaux très bons titres qui n'apparaissent sur aucuns autres disques de 90 Day Men avec une mention spéciale aux six minutes de Activate The Borders et sa rythmique répétitive en fin de compo pour rendre définitivement accro. 90 Day Men sortira par la suite trois albums mais après le premier album (It (Is) It) Critical Band, il faut avouer que l'intérêt pour ce groupe avait largement baissé d'intensité.


:: download she's a salt shaker 7''

infos
she's a salt shaker 7'' : 33 rpm. She's a salt shaker : recorded 9.20.97 with Greg Norman @ Electrical Audio. Activate the borders : recorded 5.22.98 with Greg Norman @ Electrical Audio. Special thanks to Reckless records Chicago for jackets.


 

Lustre King
Shoot The Messenger CD
Southern 1999

Lustre King/The Five Deadly Venoms
split 7''
Thick 1999

[posté le 18 mars 2015]




C'est dingue comme les groupes aiment vous couper l'herbe sous le pied. En 1999, la chronique de Shoot The Messenger disait que le futur de Lustre King était tout tracé. C'était en fait leur chant du cygne, leur unique et seul album après le mini cinq titres The Money Shot. Encore une histoire de Shot/Shoot/Shooted donc et le tir du Messenger était particulièrement inattendu. Le morceau d'ouverture, Psychoanalysis in ACTION (en majuscules) parce que l'action, c'est important surtout quand un DJ fou fait du scratch et donne une coloration rap laissant totalement circonspect. DJ Alejan reviendra plusieurs fois, ainsi que Brian Case (90 Day Men) pour appuyer sur les touches d'un synthé et parlé sur le tendu Got Your Anesthetic ou Tim Kinsella (Cap'n Jazz, Joan of Arc) qui pousse la chansonnette sur Self-Preservation Without A Map. Dernier invité de marque, James Bontempo (Sweep The Leg Johnny) pour encore plus de synthé, piano, steel drum et (good) vibes car Lustre King avait décidé de ne plus donner de limites à son noise-rock traditionnel. Il en résulte un album bien plus personnel, toujours emprunt de rythmiques percutantes (avec un nouveau batteur, Jay Dandurand) et de complexités foudroyantes (Christmas in my Pussy) mais aux ambiances variées avec des samples perturbateurs, des traces de dub (Calling Dr. Baby, Imaginary People Show Up All The Time), un mélange scratch/noise-rock barré qui fonctionne très bien (Car Thief Via Satellite), un peu comme si Moonshake venait de Chicago, du groove indécent et retors, des angles durs qui font plier les genoux, du chant trafiqué, un morceau qui fait croire que ton disque est rayé (Asia Minor) alors que le début louvoyait du coté de Tortoise en mode petites frappes. Bref, Shoot The Messenger est un disque de noise-rock qui va bien au-delà de son cadre habituel, un disque qui regorge d'idées de la part d'un groupe donnant l'impression de s'être éclaté dans les grandes largeurs.

infos CD : Lustre King is Jay Dandurand, Craig Ackerman & Mike Lust. James Bontempo played vibes, steel drum, synth, & piano on 4, 8, 10, & 13. DJ Alejan - turntables on 1, 10 & 12. Brian Case - vocals on 4, synth on 4 & 10. Tim Kinsella - vocals on 12. Produced by Mike Lust. Songs 1 - 6, 9, 11, & 13 recorded and mixed at Kingsize sound labs by Mike Hagler & Lustre King. Songs 7 & 8 recorded at Damen & Division by Carl Saff. Mixed at Noisefloor by Mike Lust. Songs 10 & 12 recorded and mixed at Noisefloor by Mike Lust. Mastered at Abbey Road, London by John Loder. Art Direction and layout by Craig Ackerman and Brian Case aT 7 Lucky 7. All photography by Claire Mooney.

:: download shoot the messenger CD





Pour la postérité, Lustre King donne un inédit sur ce picture disc dont vous reconnaîtrez le dessin de Derek Hess. Collapso est le nom de ce morceau et c'est un très bon cru. Sur sa lancée de Shoot The Messenger et après quelques bruits d'une sonnette de vélo, Lustre King invoque Don Caballero à venir se fracasser sur ce math-noise-rock alliant finesse, puissance et un chant saturé du plus bel effet. Un mot sur The Five Deadly Venoms, un groupe comportant un ancien Back Of Dave. Un groupe proche géographiquement de Lustre King puisque originaire de Chicago également mais dont le noise-rock de leur titre Vice Grips est plus mélodique, plus porté sur le chant et lorgnant du coté de Helmet. Ça aurait dû donner envie d'écouter leur unique album Shapeshift publié par Thick records en 1999 mais ça n'a jamais été le cas.
Craig Ackerman est le seul membre de Lustre King qui a fait par la suite des groupes digne d'intérêt avec Abilene et Sterling. Quant à Mike Lust, on le retrouve uniquement sur un split single sous son nom propre avec les géniaux Ten Grand et surtout derrière la console d'enregistrement de plusieurs groupes comme William Elliott Whitmore.

:: download split 7''

infos split 7'' : picture disc, 45 rpm, art by Derek Hess. Lustre King : Mike Lust / Craig Ackerman / Jay Dandurand. Recorded & mixed by Mike Hagler at Kingsize Sound Labs - Chicago. The Five Deadly Venoms : Dan Campbell / Jimmy Vegas / Eric Seaver / Gus Nanos. Recorded & mixed by Dave Trumfio at Kingsize Sound Labs - Chicago.


>> next
s