Dernières chroniques | Recent reviews
publié le 27 avril 2017
The John-Pauls
Forget To Remember To Forget - CD
Aagoo 2017

C'est comme les hirondelles, l'indie-rock semble revenir au printemps. Dans le sillage d'Autisti, un nouveau groupe en provenance d'Austin
>>
publié le 26 avril 2017
Brown Angel
Shutout - LP
Sleeping Giant Glossolalia 2016

Brown Angel brûle à nouveau les planches. Au propre comme au figuré. Le feu avait commencé à prendre en 2010 avec un premier album
>>
publié le 25 avril 2017
Dead
The Trilogy – 5xLPs
Rock Is Hell records 2017

Impossible de ne pas commencer cette chronique sans parler de l'objet. Vive le matérialisme. On crèvera tous sous nos détritus. Le label
>>
publié le 22 avril 2017
Conger ! Conger !
This Is A White Album - 2xLPs
Self-released/Katatak/Lollipop Music Store 2017

Encore un disque que je m’étais juré de chroniquer. Rapidement et facilement. Les doigts dans le nez. Et puis rien ne sortait, la page blanche. Ou >>

publié le 21 avril 2017
The You And What Army Faction
Rite – LP
Sweetohm 2017

Les premiers accords de guitare du titre d'ouverture Body Horror nous replongent directement dans l'univers unique des Grecs de The You And
>>
publié le 14 avril 2017
Dreamdecay
- LP
Iron Lung records 2017

Alors si je lis correctement les explications accompagnant la sortie du deuxième album de Dreamdecay, est la combinaison de You
>>
publié le 13 avril 2017
Jaye Jayle
House Cricks And Other Excuses to Get Out - LP
Hawthorne Street 2016

Ce n'est franchement pas en avance que ce disque est chroniqué. Un an qu'il a été publié. Le nom de Evan Patterson, guitariste et chanteur de
>>
publié le 12 avril 2017
War Brides
Regrets - LP
Triple Eye Industries 2017

Premier véritable album de War Brides après Burden, mini-album qui avait causé de maxi dégâts. Regrets va en provoquer encore plus. Non pas des
>>
publié le 11 avril 2017
Nearly Dead
Weathered Meat – LP
Geriatric records 2017

Il y a en ce bas monde de pauvres petites choses qui à chaque nouvelle rondelle creusent éternellement dans le même sillon. Parfois >>

publié le 10 avril 2017
Worst Gift
Shitty Loser Riffs – 12''
The Ghost Is Clear/Titan Mega Corporation/L'Oeil Du Tigre/Zegema Beach/Good Post Day records 2015

Le nom du groupe ne traduit pas une confiance en soi sans limite. Et le titre de ce disque incite
>>
publié le 09 avril 2017
Cantenac Dagar
Stilletonne – LP
S.K. records/Isola records 2017

Je n’en ai pas parlé lors de la récente chronique de Lost A Home de Sathönay mais le label S.K. fête cette année son vingtième anniversaire. >>

publié le 07 avril 2017
Autisti
s/t - LP
Hummus/Czar Of Revelations/S.K. records 2017

Autisti signe son premier album et c'est le genre de musique qui te tombe dessus sans crier gare, le genre de bonheur tout simple d'un musique
>>
publié le 06 avril 2017
Ovo
Creatura - LP
Dio Drone 2016

Le terme créature convient parfaitement à Ovo. Une démoniaque et très singulière créature. Creatura doit être le huitième album depuis
>>
publié le 05 avril 2017
Mnemotechnic
Weapons - LP
A Tant Rêver Du Roi/Kerviniou 2017

Mnemotechnic, le problème n'est pas de retenir leur nom, c'est que ça arrive de tous les cotés et que vous avez un tas d'éléments et de tonalités
>>
publié le 04 avril 2017
Sathönay
Lost A Home – LP
S.K. records 2017

Voici enfin ce que l’on pourrait considérer comme le premier véritable album de Sathönay : certes, comme tant d’autres j’ai déjà pu me délecter >>

publié le 03 avril 2017
Delacave
If I Am Overthinking, Talk About Anthing, Any Damned Thing – LP
Teenage Menopause 2017

Trop penser, trop de questions, trop d'anxiété, ça te rend dingue alors comme dit France Gall,
>>
publié le 31 mars 2017
Owun
2.5 - CD
Reafforests/Atypeek 2017

Owun est un groupe qui se fait rare. 2.5 est le quatrième album seulement depuis 1998, après une longue pause de dix ans et un retour en 2011
>>
publié le 29 mars 2017
Mod Vigil
s/t – LP
X-Mist 2017

Il est relativement aisé d'appréhender Mod Vigil. Un groupe Australien, Melbourne pour être précis, qui donne dans la garage-punk, un de plus. Dix
>>
publié le 28 mars 2017
Artús
Ors – CD
Hart Brut/Pagans 2017

Quand un groupe s'inspire du folklore local pour l'associer à une démarche rock, je fonce rarement tête baissée. Il existe des fusions nécessitant
>>
publié le 27 mars 2017
Baxter Stockman
Haul – LP
Full Contact/Ektro 2017

Baxter Stockman tire sa révérence. L'Ankou version finlandaise qui trône sur la pochette est prêt à accueillir le trio d'Helsinki au panthéon
>>
publié le 24 mars 2017
Anwar Sadat
Ersatz Living – LP
Broken World Media 2017

Je ne sais pas si Anwar Sadat a modifié son régime alimentaire ou si le monde est vraiment malade à ce point mais ce groupe de Louisville dans le
>>
publié le 23 mars 2017
Salvation
Sore Loser – LP
Forge Again records 2017

Nouveau trio de Chicago, Salvation a plutôt la gueule de l'emploi pour évoluer du coté de Seattle. Dès le titre d'ouverture True Romance, le
>>
publié le 22 mars 2017
Stnnng
Veterans Of Pleasure – LP
Rejuvenation/Modern Radio 2017

Impossible de passer outre la pochette. Que vous aimiez ou non. C'est la première chose qui vous marque dans cette nouvelle livraison de
>>
publié le 21 mars 2017
Zëro
Superbad/There Was A Time – 7''
self-released 2016

Je ne peux malheureusement que partager l’avis plutôt mitigé du patron au sujet de San Francisco, l’album que Zëro a publié au début de l’année
>>
publié le 20 mars 2017
Buildings
You Are Not One Of Us – CD
Antena Krzyku 2017

You Are Not One Of Us. Pourtant, je veux être des leurs tous les jours. Buildings fait partie d'une secte noise-rock dont le gourou s'appelle
>>
publié le 17 mars 2017
Victory Hands
Anderson – 10''
Headphone Treats 2016
Bernstein – 7''
Headphone Treats 2017

Voilà un groupe avec une drôle d'obsession. Elle a pour nom Richard Nixon. Toutes les paroles de leurs six morceaux répartis sur deux disques sont issues des discours de l'ancien président américain ou des cassettes enregistrant les conversations de Nixon avec son administration et ses conseillers. Les titres de leurs deux disques ont pour nom des journalistes qui ont mis de sérieux bâtons dans les roues
>>
publié le 16 mars 2017
Mütterlein
Orphans Of The Black Sun – LP
Sundust records 2016

Cela fait presque un an que j’écoute ce disque. Cela fait presque un an que je me dis que je devrais le chroniquer. Cela fait presque un an que
>>
publié le 15 mars 2017
Meat Wave
The Incessant – LP
Side One Dummy/Big Scary Monsters 2017

Après avoir décroché la lune avec le disque précédent, Meat Wave tente de rééditer un exploit identique avec le troisième album The
>>
publié le 14 mars 2017
Massicot
Suri Gruti – 10''
Red Wig/Harbinger Sound 2016

Je vais encore te raconter ma vie. J’ai eu une vraie surprise et une petite inquiétude lorsque la semaine dernière je suis retourné voir Massicot en
>>

>> next








Dernière mise à jour du site | last update :: 27/04/2017
<14|02|2017>
The Hand en pleine tronche. Une nouvelle fois. Ce trio avec un ancien Steel Pole Bath Tub avait déjà enthousiasmé les foules qui s'ignorent avec le single You Weren't There. Le Vol. 3 est aussi fabuleux. Les mélodies sont à tomber, la passion est à son comble, les chaussettes se portent bas. Ne manque plus qu'une sortie vinylique pour que le bonheur soit total. En attendant ce jour béni, abusez de The Hand, qu'importe le volume.



The Art of Losing (+)
Smoke
Pretend/Dirt 7''
Colossal records 1993

[publié le 22 avril 2017]




De Smoke, il en a été question ici avec les deux albums Heaven On A Popsicle Stick et Another Reason To Fast. Il restait un disque à découvrir, un single publié avant les deux albums, en 1993 sur Colossal records et dont le mérite est de présenter deux inédits, Pretend et Dirt. Vu que Smoke rend accro dès qu'on s'aventure dans leurs contrées singulières, c'est tout bénéfice. Pretend pouvait déjà se faire entendre en numérique sur une compilation d'inédits et raretés dont une partie a été dévoilée (le reste tarde à voir le jour) mais pas Dirt. Ce qui tombe bien car c'est le morceau le plus prenant des deux. Ce qui ne fait pas de Pretend un morceau inintéressant, loin de là, mais Dirt possède cette touche d'abandon sublime et de tragédie qui fait toute la beauté de Smoke. Guitare, banjo, violoncelle, cuivre et le chant unique de Benjamin. Si vous avez suivi l'histoire des deux albums, vous ne serez pas dépaysé par la formation pas banale de Smoke. De cette instrumentation surprenante, Smoke en tire des compositions sobres et enlevées, des mélodies à se pâmer de désespoir, rendant ainsi encore un peu plus consistant le mythe de ce groupe incomparable.

:: download Smoke 7''

info : 33 rpm, 1 insert with lyrics. Recorded in Neil Fried's basement. Guitar : Todd. Cello : Brian. Banjo : Bill. Horn : Bill. Voice : Benjamin. Cover art by James Ty Cumbie.


 
Stnnng/The Means
split 7''
Nodak records 2004

[publié le 14 avril 2017]



Vous vous demandiez tous quel était ce split single que Stnnng avait publié avant son premier album Dignified Sissy, genre ça vous empêchait de dormir. La réponse est là, à un clic du bonheur, un insupportable questionnement enfin résolu. C'était en 2004, sur un label de Chicago qui n'a jamais fait parler de lui, Nodak records et Stnnng avait déjà tout pour lui dès la naissance. Le groupe de Minneapolis évoluait à quatre à l'époque mais ça ne l'empêchait pas de produire un noise-rock déjà fortement aiguisé. Deux titres totalement inédits avec des titres improbables, I Held It For An Instant. I Knew What It Was... And Then It Was Vanished. Ça, c'est rien que pour le premier et il s'enchaîne sans forcer avec We Keep It Dark. Moins de deux minutes à chaque fois, le feu au cul, les rythmes qui se cognent dans les quatre coins d'une pièce chauffée à blanc, les riffs qui pleuvent et cette indéniable classe et un indécent savoir-faire qui ne les quitteront plus.
The Means n'a jamais défrayé la chronique. En 2004, ce groupe avait déjà deux albums à son actif sur Doubleplusgood records. Silence total. Campaign Blvd. est le dernier enregistrement que The Means a laissé à la postérité. Pour faire vite, The Means piétine des plates-bandes noise-rock identiques à Stnnng, un accent grunge en plus et de la pertinence en moins. Mais on a connu bien pire.

:: download split 7''

info : black vinyl, 45 rpm. The Means : Brad, David, Emily, Jaso, Kris. Stnnng : Adam, Chris, Jeremy, Nathan. The Means : recorded 19JAN04 on 8 tracks, each track .04'' wide. Mixed 29JAN04 to 2 tracks, each trck .079'' wide. Stnnng : in beautiful downtown Minneapolis, MN, these songs were : recorded by David Storberg at IPR on 11/13/03. Mixed by David Storberg, Brooce Templeton, and Stnnng at Ache & Spencer on 12/13/03. Mastered by Jeremy Lemos at Semaphore, Chicago. Printed at Stiff Upper Press. 254/600.

 

A Minor Forest
... So Were They In Some Sort Of Fight ? - 2xCDs
My Pal God 1999

[publié le 08 avril 2017]



Après une tournée européenne en 1998 qui s'était notamment arrêtée à Rennes pour un concert aux mythiques Tontons Flingueurs avec Black Heart Procession (et le souvenir d'un batteur qui jouait le dos tourné au public comme à son habitude) et deux albums (Flemish Altruism et Inindependence), le trio de San Francisco arrête toutes activités. Un ultime disque sort tout de même, So Were They In Some Sort Of Fight ? sur My Pal God records en 1999. Deux CDs gorgés de 22 morceaux, une compilation de titres disséminés sur des singles, des compilations et autres formats courts ainsi que quatre inédits (Five Bucks On Pump Number Seven, Fatal E's, Water Song et Shaggy Parasol). Vous retrouvez donc toute la série de titres issus de leurs split singles avec Three Mile Pilot, Gainer, Sweep The Leg Johnny et Panoply Academy Gee Club. Vous avez également des morceaux tirés de Tour 12 Inch qui était le tout premier enregistrement de A Minor Forest en 1994, trois des quatre morceaux du 10'' Joyful Ride On The Donkey, les deux titres du single Co-Ed, As Hell et celui publié en 1995 par Dustbwol records et qui s'appelait déjà So Were They In Some Sort Of Fight ?. Le reste, ce sont des morceaux éparpillés sur des compilations et les inédits qui ne changeront pas la face de A Minor Forest pour en tout deux heures vingt de musique. C'est beaucoup, c'est trop mais la totale et bien plus vous aurez.
Après la fin du groupe, le batteur Andee Connors a joué dans de nombreux groupes dont Lumen pour un unique et superbe album. Il a surtout fondé
avec Allan Horrocks à San Francisco Aquarius records, un magasin de disques très connu aux Etats-Unis, enseigne qu'ils ont vendu récemment et qui s'appelle désormais Stranded. Les deux autres ont également eu plusieurs projets musicaux, le guitariste jouant notamment dans Pinback mais dans l'ensemble, rien de vraiment notable. Le 9 novembre 2013, A Minor Forest s'est reformé pour un concert au Bottom of the Hill à San Francisco et a donné depuis d'autres concerts. Avec peut-être, qui sait, un nouvel album à la clef un jour ?

:: download sort of fight CD

info CD : A Minor Forest was John Benson-bass/vocals, Andee Connors-drums/vocals and Erik Hoversten-guitar/vocals. Photos: Dave Franklin. Abs of Type: Winni Wintermeyer. Our Pal God: Jon Solomon. Without we're nothing: Bettina Richards. Thanks to everyone for everything.



 
A Minor Forest
Inindependence - CD
Thrill Jockey 1998

[publié le 03 avril 2017]



Après Flemish Altruism en 96, A Minor Forest s'attaque à son deuxième et dernier album, Inindependence. La comparaison avec Slint ne va pas s'estomper puisque Brian Paulson, l'homme qui avait mis en boite Spiderland, s'occupe aussi d'enregistrer Inindependence. Pourtant, s'il fallait absolument comparer le trio de San Francisco avec un autre, il faudrait traverser tout le pays et s'arrêter à New-York pour tailler le bout de gras avec Codeine. Je n'avais d'ailleurs pas souvenir que ce disque était aussi calme dans son ensemble. Ça n'empêche pas quelques jolis coups de semonce noise-rock comme à la fin de The Dutch Fist ou pendant Erik's Buddance Romance mais l'esthétique générale dégage une certaine sérénité. Avec ce qu'il faut de tension et d'explosions mais pas toujours. Bien que cet album soit plus court que son prédécesseur, quelques longueurs se font encore sentir, quelques passages trop tranquilles, trop mélancoliques ou qui mettent du temps à démarrer à l'instar des dix-huit minutes de The Smell Of Hot. Le groupe cependant finit toujours pas retomber sur ses pattes et on y revient sans cesse, trimballer dans le ressac comme un bout de bois dans une mer démontée. Et pour finir, un piano et une élégante ballade (Discoier) viennent ponctuer cet album et sonner le glas d'un groupe qui splittera la même année. Cet album et Flemish Altruism ont été remastérisés et réédités avec un nouvel artwork en 2014 par Thrill Jockey dans un quadruple album.

:: download inindependence CD

info CD : The components of A Minor Forest are Erik Hoversten, Andee Connors, and John Benson operating the guitar, the electric bass, the contra bass, the double bass, the drums, the organ, the piano, the synthesizer, the patch bay, the turntables, and the voices. Tracks 1-3 and 5-7 recorded at Über Studio, January 5-11, 1998, by Brian Paulson. Mark Schwarz assisted on the day Brian got the stomach flu. Track 4 recorded at Treat and Release by A.M.F. with assistance from Jason Doerk and Keif San Augustin. Mixed at Art of Ears With Andy Ernst.

 
A Minor Forest
Flemish Altruism (Constituent Parts 1993-1996) - CD
Thrill Jockey 1996

[publié le 30 mars 2017]



C'est en 1990 que le batteur Andee Connors a quitté San Diego pour tenter sa chance à San Francisco. Deux ans plus tard, son pote et guitariste Erik Hoversten le rejoint. Après plusieurs essais infructueux, ils trouvent en la personne de John Benson, un bassiste qui allait permettre la création de A Minor Forest, groupe noise-rock/math-rock/post-rock que personne n'a en fait vraiment su catégoriser. Par contre, tout le monde est d'accord pour dire que le trio a fortement été marqué par une écoute prolongée du Spiderland de Slint. Mais aux fameux passages sous-tension et cette profonde et noire mélancolie chers au groupe de Louisville, A Minor Forest complique le tableau. Les compos sont également plus âpres, violentes. La béatitude et les moments où tout semble devoir s'écrouler se font régulièrement ratatiner la tronche par des accès de fureur. Les digressions, les changements de rythmes, les structures ne sont pas toujours simples à suivre. Une pointe d'emo pourrait même parfois se faire sentir sur certains chants pendant qu'un violon sur quatre morceaux enrobe le tout. Et les titres sont démesurément longs, pouvant culminer jusqu'à dix ou quatorze minutes (Bill's Mom Likes To Fuck, So Jesus Was At The Last Supper, des titres qui sentent bon la private joke que je ne préfère de toute façon par connaître, à l'instar de But The Pants Stay On ou The Loneliest Enuretic) pour un album dix titres qui tape les 73 minutes. Faites la moyenne. Alors forcément, quelques longueurs pointent leur vilain museau, tout ne se révèle pas passionnant. Mais soutenu par l'enregistrement d'Albini et Weston, A Minor Forest a fait partie des groupes qui ont marqué les esprits dans les années 90. Aux cotés de Codeine, Rodan ou June Of 44, ils formaient une belle famille. Et si vous n'êtes pas insensibles à quelques imparables comme Don Caballero et Shellac, il se pourrait que ce disque devienne aussi rapidement incontournable pour vous.

:: download flemish altruism CD

info CD : Erik Hoversten * guitar, singing and yelling. Andee Connors * drumming and yelling. John Trevor Benson * bass and some vocals. Dominique Davison plays cello on 3, 5, 7 and 9. Odd tracks recorded by Bob Weston, june 3-5 1996. Even tracks recorded by Steve Albini, august 17-18 1995. All songs recorded @ Electrical Audio Recording. Photos : Dave Cerf. A Minor Forest supports the destruction of mankind.


>> next