gitsome
alternativetentacles


Git Some
s/t 7''
Alternative Tentacles 2012

Alternative Tentacles records, l'increvable. Là où d'autres ont définitivement stoppé (Touch And Go), sortent des disques au compte goutte (Dischord), réalisent de bons disques que beaucoup trop rarement (Skin Graft) ou on réactivé la chaudière pour mieux prendre leurs fans pour des pigeons (Amphetamine Reptile), le dinosaure de Jello Biafra continue, vaille que vaille. Chaque disque est loin de soulever l'enthousiasme, la qualité des sorties a toujours été très variable, certaines nous passent même complètement au-dessus mais Alternative Tentacles s'accroche et trouve encore des ressources pour nous dénicher des nouveaux groupes intéressants.
Git Some n'est pas de cette race puisque que ce groupe de Denver a déjà deux albums à son actif, dont le deuxième, Loose Control, sur Alternative Tentacles en 2010. Mais ce single est tout neuf, frappe dur et met Git Some en bonne place sur la carte du noise-rock. Deux types qui ont joué sur la fin dans Planes Mistaken For Stars (Chuck French et Neil Keener) mais qui avaient déjà commencé Git Some avant ça, associés à Andrew Lindstrom et Luke Fairchild et fonçant divinement dans le tas et le gras du punk. Les trois titres m'ont tout de suite fait penser à un autre groupe de Alternative Tentacles, les fabuleux Creeps on Candy, surtout sur la face B, le monstrueux Accountability Starts With Me. Qui dit Creeps on Candy dit Jesus Lizard mais la version est tellement vitriolée et percutante que la comparaison ne tient pas la route longtemps. Un mid-tempo menaçant, une basse qui fait mal, guitare magnifique contrastant avec les deux bourrasques de la face A, Exhaustion = Feracity et Wipe The Brain, ne dépassant pas les deux minutes, plus punk, un son noise bien dense et échevelé, des rythmes et des guitares qui volent dans tous les sens et un chanteur hargneux bien comme il faut. Une vraie tuerie ce single. Et ne passer pas non plus à coté de leur album de 2010, il n'est jamais trop tard pour se faire du bien. Quant au prochain album, soyez certains qu'il va être surveillé de près. De très très près.

SKX (11/06/2012)