unitedsonsoftoil
phratry
sacredplague
The United Sons Of Toil
When The Revolution Comes, Everything Will Be Beautiful - LP
Phratry/Sacred Plague 2011

Precision Midwestern noise-rock delivered by populist theoreticians. C'est sur le fronton de leur site. Noise-rockers de tous les pays, unissez-vous. Les working class heroes de Madison reprennent la faucille et le marteau. Les peuples opprimés, c'est leur tasse de thé. Les Palestiniens, leur pain quotidien. Ils en ont fait le thème principal de ce troisième album au titre à rallonge mais bien moins que le précédent.
Pour notre part, on s'arrêtera à la première partie de la déclaration, la partie musique. Les théories populaires, on laisse ça aux révolutionnaires de salon. Et dans la musique, rien de révolutionnaire non plus mais ça nous parle déjà beaucoup plus. La région du Midwest a toujours eu la réputation de faire du noise-rock plus avec le cœur qu'avec la tête, de mettre de l'entrain et de la passion plutôt que de la froide technique. The United Sons of Toil s'inscrit dans la droite lignée. Un trio qui délivre du mal à grands renforts de ligne de guitares poignantes et viriles, marchant sur les traces de Frodus et Unwound. Les compositions sont généreuses, regorgent de mélodies, de fausses pistes, de changements de rythmes et d'ambiances, sans que jamais l'impression de complexité domine. C'est tour à tour puissant, percutant, lyrique, subtil mais ça peut-être aussi lourdingue. La palme au chant secondaire qui, pour le coup, devient principal. Tu n'entends plus que lui. Bouffe la bande passante. Une voix émanant d'un organe en rut, cherchant au plus profond de lui-même de quoi attirer toutes les femelles du Midwest. Ce chant plonge carrément dans le ridicule sur le refrain de ILO Convention 169 quand il hurle à la lune What did you mean. Je ne sais pas ce qui te mine mon gars, mais tes hormones semblent te travailler énormément. Seul faute de goût au tableau de chasse car The United Sons of Toil connaît toutes les ficelles pour vous malmener par tous les cotés, écrire des morceaux chargés et plein d'ardeur auxquels il faudrait juste régler ce problème de chant.
En attendant la révolution et que tout devienne subitement beau comme par un simple coup de baguette magique, When The Revolution Comes, Everything Will Be Beautiful est un album explosif à la musique bien moins stupide que ses messages.

SKX (24/10/2011)