lawboss



Law Boss
Filthy Casuals – CD
Self-released 2016

C'est marrant parfois les auto-descriptions des groupes, même si c'est pour déconner, et les séances d'autoflagellation qu'ils s'imposent. Sounds something like that band you heard that one time that maybe you liked or you didn't and don't remember either way. Sauf que de Law Boss, je n'aurais aucun souci à m'en rappeler. Certes, ça ne sort pas de nulle part et d'autres groupes viennent facilement en tête à l'écoute de leur premier enregistrement sorti sur un bout de CD emballé dans un très modeste carton.
Si vous aimez Jesus Lizard (mais qui ne les aime pas hein !), Buildings, les premiers Young Widows ou le plus récent Risk Relay, bref tout ce qui se touche à la catégorie noise-rock racé et vif sur l'homme, Filthy Casuals a toutes les chances pour devenir votre disque de chevet du moment. Le trio de Portland possède la grande classe. Sept titres qui se suffisent à eux-mêmes et à toutes comparaisons finalement parce qu'ils sont bons. Tout simplement et foutrement bons. Ils se retiennent aisément et sont plus diaboliquement mélodiques que la moyenne noise-rock habituelle. A commencer par Face Of The Oppressor, fer de lance de la cavalcade flamboyante. Mais tous les titres méritent l'attention. Pas de temps faible, que du fort, de l'enlevé, du clinquant. La rythmique slalome avec agilité, tonique sur les appuis, dévalant les pentes en plaçant les accélérations à bon escient. Une ligne directrice sur laquelle glisse la guitare comme prise dans un halo de reverb. Et là, c'est un tourbillon incessant, une boule de fines dissonances toujours à la relance, excepté lors de passages plus mesurés où le chant passe en mode grave et parlé comme sur Transit (j'ai d'ailleurs cru que Eugene Robinson était invité !) ou le temps de The Dogcatcher Election plus contrasté dans les intentions. Le trio compose du cousu main. Que du morceau percutant, vivifiant et furieusement inspiré. Le panel d'influences est connu mais ce groupe débarque lui de nulle part pour taper directement dans le haut du panier. Le trio va enregistrer de nouveaux morceaux cette année. Il faudra être aux aguets car Law Boss possède la taille patron.

SKX (14/02/2017)