drahla

aturntablefriend
toopure







Drahla
Fictional Decision 7''
A Turntable Friend records 2017
Faux Text 7''
Too Pure records 2017

Drahla est un trio fraîchement débarqué d'Angleterre, Leeds pour être précis. Il débute dans la vie par la sortie quasi simultanée de deux singles, Fictional Decision sur le label allemand A Turntable Friend et Faux Text pour le Too Pure Singles Club. Une fille au chant, à la guitare ou à la basse (Luciel Brown), un gars au chant, à la guitare ou à la basse (Rob Riggs), un autre type au chant et à la batterie (Mike Ainsley) et quatre possibilités en autant de titres disséminés sur ces deux formats courts, quatre compos mues par une qualité commune et une charme indéniable d'un indie-rock aux multiples nuances.



Commençons chronologiquement avec Fictional Decision publié le 17 mars dernier. La section rythmique rappelle les Pixies dans sa simplicité, la mélodie aussi, et le reste également sur la face A Fictional Decision avec la guitare qui déboule et explose à intervalles réguliers. Luciel Brown est au chant, c'est doux et flotte dans l'air le doux parfum des morceaux joliment entêtants. Face B, le chant se fait masculin, le ton se durcit et Dog Collar Guillotine fait tourner les têtes vers l'étiquette post-punk et un univers plus coupant. La basse jouée à un doigt continue d'apporter sa touche de candeur sur un single qui coule de source.





Le 28 avril, Drahla sort Faux Text, son second single. Et Faux Text apporte un nouvel éclairage sur le trio, une nouvelle tonalité qui rajoute de l'épaisseur à l'atmosphère de Drahla. Ce n'est pas seulement l'ajout d'un saxophone (avec l'invité Christopher Duffin), c'est toute une approche plus nerveuse, plus noisy qui tire le groupe vers le haut, lui donnant consistance et démontrant que ce trio possède le talent pour écrire des morceaux salement entêtants. Face B (bien qu'il n'existe pas vraiment de notion de morceaux principaux ou non), Burden Of Proof se fait plus mélancolique sans de départir de cette nervosité sous-jacente, tire des bords vers les plates-bandes allemandes de Karies ou Die Nerven et complète à merveille ce single qui fait honneur au tableau de chasse du Singles club de Too Pure. Drahla, affaire à suivre.

SKX (17/05/2017)