KNUT
Challenger - LP
Hydrahead/Chrome Saint Magnus 2002 (réédition LP Division 2010)

Les Suisses de Knut monte en première division. Dans la cour des seigneurs, accueillit qu'ils sont au sein de la prestigieuse écurie Hydrahead records. Le statut de challenger sur les épaules en passe de se transformer en bête de compétition. Knut gravit l'échelon sans coup férir. Leur metal-core taille patron prend de la cuisse. Virulent et hargneux sur l'homme comme avant. Mais avec un brin d'humanisation, un surplus d'âme et de désespoir dans le dernier geste. Un je-ne-sais-quoi de profondeur sous leur aspect bestiale. Les rythmes perdent de leur froideur, les structures de leur rigidité pour gagner les contours de la peau. Knut s'infiltrent, les veines gonflent. On rentre dans une autre dimension. Celle que côtoie Breach avec Neon Guide, morceau que n'aurait pas renier les Suédois. Celle aussi très prisée de Neurosis. Comme le titre de clôture March, où le rythme lourd et l'ambiance suffocante donne envie de se jeter du douzième étage. Et quand le rythme n'est pas répétitif, il est d'une précision chirurgicale, un flipper monstrueux où la balle ne peut trouver l'issue de secours, avec des riffs qui mettraient à genoux un éléphant. Le son est chaud, plein. La voix se cogne contre un mur. Renvoie l'écho d'une maladie humaine et incurable. Une œuvre solide, qui vous met une pression constante sur le dos. La tête dans les épaules. Et le cœur qui irrigue à fond! Une belle pièce saignante avec tout plein de chair autour.

SKX (11/06/2002)