PHILLIPPÉ/GUINEA PIG
split LP
Tropical/Short Egg 1997

Un voyage en terre germanique, histoire de se changer les idées, m'a mis sur la route de Phillippé, dont le bassiste organisait le concert de Milemarker à Trier, près de la frontière Luxembourgeoise. Alors quand tard dans la soirée, j'ai su que Phillippé, dont j'avais juste rapidement entendu 2 titres quelques jours avant, devait se produire en 1ère partie des fabuleux Milemarker près de Strasbourg deux jours plus tard, mon sang ne fit qu'un tour et tout ce qui roule m'amena à bon port ! Ou plus exactement un soi-disant café-concert luxueux-beauf et merdique, façon Museum Café (les Rennais comprendront !). Une razzia sur la discographie de Phillippé s'imposa alors. Faute au concert. Puissant et rebondissant. Une discographie encore jeune qui a commencé par ce split album avec Guinea Pig, autre groupe allemand. Et Phillippé à tout de suite montrer sa maîtrise. Les affilier emo serait trop simple. Le jeu du guitariste nerveux et bruyant chavire trop les normes. Une touche de folie! suinte les structures. Le son est direct et sans fard. Sept titres qui s'avalent avec réel plaisir. Et que dire de Guinea Pig, sinon qu'ils ne baissent pas le niveau. Titres courts (neuf en quinze minutes à tout casser), voix féminine râclante, ces drôles de cochons de Guinée grognent et se roulent dans le bouillon sans vergogne. Noise-core tendance pressés d'en découdre. La rythmique est à ce titre dérangée du bulbe. Tressautant, tendu et brûlant, il me tarde d'en prendre plus sous la crâne.

SKX (23/07/1999)