BAKAMONO
Long Time Cain - CD
Super 8 records 1996

Suivant l'adage Mieux vaut tard que jamais, une chronique de cet album de 1996 avec Bakamono dans le rôle des groupes pointant sur la longue liste des portés disparus alors qu'ils s'acharnent à sortir des disques dans un anonymat royal ! Donc, soit ! Trois ans de décalage pour cet album qui fait suite à un 1er psychédéliquement noise et prometteur. Et sont-ce justement ces 3 années, ce temps qui coule inexorablement, impitoyable, ah! oui mon grand toi, mon grand tout, qui donne un reflet jauni à ces 8 titres ? Parce que, bon, comprenez, ya rien à jeter là-dedans, excepté un longuet morceau de dix minutes qu'a trop pris de substances illicites. Vous avez le droit au contraire à de véritables morceaux de bravoures. Smooth Surface et son intro de basse vrombissante, Ms Pac Man, petit tube rutilant. Ou encore SMD, instrumentale version moite et diluée d'un Trumans Water, groupe dont on pourrait le plus les rapprocher sans que cela soit flagrant. Juste une façon de partir en couille, expression prise dans son sens positif, d'amener les guitares des des affres spatio-temporelles et artificielles. Donc le temps a fait son œuvre mais sommes toutes, c'est pas bien méchant. Guettons plutôt leur 3ème album, qui à l'heure où je tape ces lignes, pointe le bout de son nez. Et cette fois-ci, ils n'auront pas le décalage pour excuse....

SKX (03/08/1999)